A l’officine le salaire des collaborateurs dépend du coefficient et de la valeur du point fixés par la Convention collective. Le salaire brut s’obtient selon la formule de calcul suivante :

Valeur du point X coefficient
100

> Calculer la rémunération d’un salarié de l’officine

Le coefficient

Le coefficient est déterminé et évolue en fonction des années de pratique professionnelle, c’est-à-dire le nombre d’années écoulées depuis la réussite au diplôme de préparateur ou de pharmacien.

Toutefois, l’employeur et le salarié peuvent, au moment de la négociation du contrat de travail, décider de choisir un coefficient supérieur aux années de pratique professionnelle réelle du salarié.

L’évolution du coefficient est automatique, l’employeur est contraint de respecter l’augmentation décrite dans la Convention collective. Quand bien même, il aurait accordé un coefficient supérieur lors de l’embauche.

> La Convention collective de la pharmacie d’officine fait correspondre pour chaque poste un coefficient.

Le point

La valeur du point est déterminée lors de négociations régulières entre les syndicats de salariés et d’employeurs. L’accord du 11 décembre 2014 prévoit que lesdits syndicats doivent se réunir au mois de juillet 2015, pour apprécier l’opportunité d’un nouvel accord.

Depuis le 1 er janvier 2015, la valeur du point est fixée à 4,320 euros. L’accord signé par la FSPF, l’UNPF et l’USPO s’impose aux employeurs adhérents.

Un arrêté d’extension de l’accord est en cours de rédaction. A compter de la date de publication de cet arrêté d’extension, l’ensemble des employeurs devra appliquer cette augmentation. En attendant, les « non syndiqués » peuvent, s’ils le souhaitent, choisir de revaloriser les salaires ou d’appliquer l’ancienne grille.

Cette valeur est un minimum garanti au salarié. L’employeur peut décider de verser un salaire plus important. Dans ce cas, le contrat doit le préciser.

> Grille des salaires

La prime d’ancienneté

L’article 11 de la Convention collective dispose qu’une prime d’ancienneté est attribuée aux salariés en fonction de leur ancienneté dans l’entreprise. Cette prime est due par l’employeur même en l’absence d’indication dans le contrat de travail. Elle s’ajoute au salaire de base et est proportionnelle au nombre d’heures effectives de travail.
Le montant de la prime est calculé sur le salaire brut minimal pour la fonction, c’est-à-dire la valeur de la grille correspondant au coefficient du salarié et ce, même si le salaire versé est supérieur.

Cette prime est égale à 3, 6, 9, 12, 15 % après respectivement, 3, 6, 9, 12, 15 ans d’ancienneté.

Elle doit être versée chaque mois à compter de la date de 3e anniversaire du contrat.

> Calcul de la prime

Anne-Charlotte Navarro, juriste
Responsable du service Moniteur Expert

(Mise à jour le 01 mars 2016)

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...