06/07/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacie (c) D.R

Grace à la Loi Macron, les opticiens peuvent exercer leur métier en dehors d'un magasin attitré. Une opportunité qui permet notamment aux pharmacies de vendre des lunettes médicales de vue. Une pratique commerciale qui intéresse plusieurs acteurs du secteur. Après Afflelou et son offre Happyview (voir PHM de mai), c’est au tour d’Optic 2000 d’investir le circuit officinal français. Le leader du marché français (1200 magasins) lance ainsi une nouvelle marque à destination des pharmacies : « Otiko avec Optic 2000 ». Otiko est une filiale de l'opticien, spécialisée dans la vente de lunettes par Internet via l’officine. Elle proposait jusqu’à présent une offre d’optique dans environ 65 officines en France via une borne de commande, qui ne nécessitait pas l’intervention physique d’un opticien. Aujourd’hui, le groupe coopératif va plus loin et met en place une alliance entre un opticien de la chaîne et un pharmacien installé dans une partie de sa zone de chalandise, là où l'enseigne est la moins présente. Alors que le dispositif d’Afflelou demande aux pharmaciens 340 euros par mois pour héberger une borne Happyview (et en contrepartie, ils recevront 25% du CA généré), chez Optic 2000, c’est l’opticien qui aura à sa charge le dispositif Otiko implanté chez le pharmacien avec lequel il partagera en retour la marge réalisée sur la vente. De plus, l’opticien Optic 2000 devra assurer une présence dans la pharmacie d’au moins une demi-journée par semaine. Ce temps sera consacré à l’échange avec les porteurs sur rendez-vous et à la remise des équipements. Pour le pharmacien, le droit d’entrée s’élève 1700 euros, auxquels il faut ajouter 70 de redevance mensuelle. Du côté de l'offre, le meuble « Otiko en partenariat avec Optic 2000 » met en avant une centaine de montures MDD, contre 1 200 dans les magasins Optic 2000, avec des forfaits allant de 39€ en unifocaux et à 99€ en progressifs (tous fournis par BBGK, filiale d'Essilor). Des suppléments prédéfinis avec des traitements comme l'antireflet, lumière bleue... sont proposés pour quelques dizaines d'euros supplémentaires. Une application développée sur IPad par Otiko permet à l'opticien ou le client de prendre les mesures du porteur à équiper. L’enseigne commence par un test dans une quinzaine de pharmacie, à Paris et en Bretagne notamment, afin d'évaluer la viabilité de ce modèle. A terme, elle vise un millier de points de vente d’ici à 12 mois.
 






Peggy Cardin-Changizi

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK