25/09/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Elise Haro-Brunet

Le 7 septembre dernier, l’association de patients Vivre sans Thyroïde a fait cinq propositions à la ministre de la Santé afin d’améliorer la gestion de la crise du Levothyrox. Parmi celles-ci, « une information claire et des consignes strictes aux personnels de santé afin que les patients qui se présentent avec des symptômes et des effets secondaires soient écoutés et pris en charge ». « Nous constatons un grand manque d’écoute de la part de certains professionnels,indique Beate Bartès, la présidente de l’association. Tous n’ont pas reçu l’information dès le départ, et le fait qu’il a été expliqué qu’aucun changement n’était ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 25/09/2017 à 13:56
    kramer
    alerter
    "Nous constatons un grand manque d’écoute de la part de certains professionnels"

    Nous constatons un grand manque d'écoute de la part des patients!!!
  • 25/09/2017 à 22:09
    Soso13
    alerter
    Je suis d accord avec la personne précédente pas assez d écoute et surtout nous sommes incompris et pourtant vivre dans thyroïde c est assez perturbateur donc faut pas changer les formules comme ca!
    On ne joue pas avec la santé
    Elle est trop précieuse .
  • 25/09/2017 à 22:16
    pharmaco2b
    alerter
    il faut toujours ecouter meme si les doleances sont parfois surrealistes ..cest notre devoir de pharmacien et chercher une alternative!!
  • 26/09/2017 à 07:53
    rab74
    alerter
    en tant que professionnel de santé, nous avons été informés depuis mars...encore fallait-il lire les courriers qui nous étaient adressés. Quant à nos patients, chacun a été prévenu, encore fallait-il qu'ils nous écoutent: beaucoup d'entre eux, à l'heure de la "grande panique", soutiennent que non(ce qui est fort vexant "cause toujours tu m'intéresse"), mais quand on leur redit la phrase prononcée lors de la dispensation de la première boite nf, quelques uns se souviennent, au moins partiellement de l'avertissement. Ce qu'il en reste? très peu de mes patients ont été gênés (environ 10/130), et la résolution de leurs troubles est en bonne voie (rééquilibrage médicamenteux, investigations plus poussées pour certains afin de traquer un éventuel problème intercurrent, fin de canicule, prise en charge d'apaisement). Moralité: beaucoup de bruit, fort préjudiciable aux victimes, pour un problème somme toute classique, pas toujours bien géré par certains professionnels, et un gros b.... orchestré par des journalistes non scientifiques en quête de sensationnel
  • 26/09/2017 à 11:31
    pi
    alerter
    nous avons prévenu tous les malades même avant l'arrivée des nouvelles boites mais certains disent qu'on n' a rien dit.
    Bien sur ils écoutent mal puisqu'ils continuent de pianoter sur le portable pendant la délivrance.
  • 27/09/2017 à 20:19
    danteal
    alerter
    "Nous savons que l’effet nocebo est un concept scientifique, mais pour des personnes expérimentant des effets secondaires, l’emploi de ce terme n’est pas apaisant."

    Du coup, on va éviter de dire à quelqu'un qui a un cancer que c'est un cancer, parce que "l'emploi de ce terme n'est pas apaisant"?

    En gros il faut dire aux gens ce qu'ils ont envie d'entendre. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire malheureusement.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK