26/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

« Nous avons un surplus de mandats de vente pour les petites officines », livre Sylvain Coutable, de Pharmétudes. Il faut dire que les futurs installés ne sont pas prêts à s’établir n’importe où. Mais c’est quoi le « n’importe où » pour eux ? Le centre-ville d’une métropole régionale où la surdensité des officines tourne à l’asphyxie, la rase campagne où chaque départ en retraite d’un médecin traitant suscite de terribles inquiétudes.  Et pourtant, c’est dommage ! « De nombreuses opérations restent fiscalement intéressantes car beaucoup de pharmacies se situent en zone de revitalisation rurale, si ce dispositif était mieux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK