29/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
domicile, santé, pharmaciens, patients, ministère DR

Un accord a été conclu sur le dossier des baisses de tarifs de remboursement des dispositifs médicaux, contre lesquelles les représentants des prestataires à domicile et de pharmaciens s’élèvent depuis la rentrée. Au terme de séances de négociation qui se sont tenues depuis plusieurs semaines, le ministère de la Santé annonce ce jeudi 29 septembre la conclusion d’un accord conventionnel sur les nouveaux tarifs de dispositifs médicaux entre industriels, prestataires de santé à domicile et Comité économique des produits de santé (CEPS).

« L’accord trouvé représente la plus forte contribution que les prestataires de soins au domicile aient jamais apportée aux économies de l’assurance maladie et s’élève à 95 millions d’euros pour l’année 2017, soit près de deux fois la contribution moyenne annuelle du secteur », indique l’intersyndicale des représentants des prestataires à domicile et de pharmaciens d’officine dans un communiqué diffusé ce jeudi 29 septembre.

Qualifié d'« acceptable » par l'intersyndicale, ce plan comprend la contribution déjà actée ou en cours de finalisation pour 2017, soit près de 60 millions d’euros. S’y ajoute une économie supplémentaire de 35 millions d’euros, « dont une partie résultera d’une baisse de prix sur les lignes prévues dans le projet du CEPS, mais dans des proportions moindres, et l’autre sur des conventions d’objectifs ». Ces dernières concerneront les domaines de l’apnée du sommeil, de la prévention d’escarres, de la stomie, des troubles de la continence et la nutrition entérale.

Le gouvernement s’est engagé à ne pas mettre en place de disposition de régulation des dépenses par un taux de croissance, comme c’est le cas pour l’industrie des produits de santé, ajoute l’intersyndicale.

« Au-delà, le ministère des Affaires sociales et de la Santé mènera, avec les représentants du secteur, des travaux sur le statut et les missions des prestataires de santé dans l’organisation de la prise en charge à domicile des patients », indique le ministère.

 






Les dernières réactions

  • 29/09/2016 à 19:41
    fed80
    alerter
    95 millions d’euros pour l’année 2017, soit près de deux fois la contribution moyenne annuelle du secteur ....
    Qualifié d'« acceptable » par l'intersyndicale...

    Ah bon !!????....
    donc allons-y : 180 millions l'an prochain !!!!...
    puisque c'est acceptable !!!!
  • 29/09/2016 à 23:49
    saad zakaria
    alerter
    Je voulais intégré avec vous,j'ai un diplôme en biologie
  • 29/09/2016 à 23:55
    saad zakaria
    alerter
    Je voulais intégré avec vous,j'ai un diplôme en biologie
  • 30/09/2016 à 09:31
    cf
    alerter
    Peut -on demander aux syndicats des médecins de nous représenter à la place des nôtres, toujours heureux de la situation...Cela frise vraiment le ridicule..

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...