01/02/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Dix ans après la première plainte mettant en cause le vaccin contre l’hépatite B, le laboratoire Sanofi-Pasteur et son pharmacien responsable ainsi qu’un ancien dirigeant de SmithKline Beecham (devenu GSK) ont été mis en examen hier soir pour « tromperie sur les contrôles, les risques et les qualités substantielles d’un produit ayant eu pour conséquence de le rendre dangereux pour la santé de l’homme ». Sanofi-Pasteur est également accusé d’homicide involontaire. Le dossier compte 29 parties civiles dont 5 représentent des victimes décédées. Les deux laboratoires « réfutent ces accusations » et entendent demander l’annulation des mises en examen. Catherine Lemorton, députée PS de Haute-Garonne, a de son côté demandé le renvoi devant la Cour de Justice de la République de Jean-François Mattei, Philippe Douste-Blazy et Bernard Kouchner.





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...