21/09/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Quel crédit peut-on accorder au rapport de la Cour des comptes sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale, rendu public le mercredi 20 septembre, et à ses recommandations ubuesques pour baisser le coût de distribution des médicaments ? Celles préconisant l’enterrement de 40 % des pharmacies et la razzia sur les ressources procurées par le générique (suppression de l’égalité des marges entre princeps et génériques, assèchement des conditions commerciales en relevant le taux de décote appliqué au prix du générique à son lancement) n’ont évidemment pas manqué de provoquer l’ire des syndicats d’officinaux et du Gemme, l’association ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 22/09/2017 à 07:07
    MAURICE
    alerter
    Quand je vois ce rapport, je ne peut que penser corruption, collusion des hauts fonctionnaires avec le monde financier.
    Même chose pour l'ANSM, qui aurait caché un rapport sur les vaccins (j'attends les précisions pour comprendre)
    J'en ai ras le bol de ce bordel.
  • 22/09/2017 à 13:26
    mimi59
    alerter
    Merci les syndicats
  • 22/09/2017 à 15:07
    BREZHONEG
    alerter
    Il y a avis de tempete sur le generique,mais aussi avis d'ouragan IRMA sur l'officine : 10 000 fermetures,qui seront indemnisées,bien evidemment,comme pour les licences des taxis. Taxis qui estiment qu'on leur doit en moyenne 100 000 euros pour la disparition de celles ci.
    Comme nous, nous avons plutot investi 1 000 000 d'euros , multiplié par 10 000 ,ca fait 10 milliards en indemnisations. Ce petit calcul montre combien la Cour des C. a reflechi avant de sortir son rapport .
  • 22/09/2017 à 15:30
    Jarod
    alerter
    @ maurice
    il n'y a rien à comprendre puisque le rapport est vide ! les médias vendent ça pour faire le buzz alors que ce qui est dit on le sait déjà !

  • 22/09/2017 à 18:49
    brucine
    alerter
    Ils ne sont pas dingues à ce point-là.

    La procédure, qui existe déjà depuis de nombreuses années, constitue à diminuer les prix jusqu'à ce que les plus petits et les plus fragiles se regroupent ou meurent "naturellement".

    Si cela ne suffit pas, le titulaire arrivant à l'âge de la retraite de sa petite pharmacie se trouve bien marri puisque personne ne va racheter une officine qui n'est pas rentable si l'on y ajoute des prêts: à l'extrême, il dépose sa licence et ferme.

    Il y a encore 2 cas récents, 1 dans la commune où je travaille, l'autre dans celle où je vis.
  • 22/09/2017 à 20:16
    pharmaco2b
    alerter
    Faut completement etre jobastre pour fermer 10.000 officines quand on sait que 17% sont en centre ville,18% en quartiers ,10%en centres commerciaux et le reste -pas loin de 55%en zones rurales.Apres le desert medical Macron et ses potes nous promettent le desert pharmaceutique....apres tout faut bien mourir de quelque chose!!!
  • 22/09/2017 à 20:21
    pharmaco 2b
    alerter
    Leur credo a tous depuis 1981 se nomme jacques ATTALI...Et oui,il est toujours vivant!!
  • 22/09/2017 à 20:27
    pharmaco 2b
    alerter
    La bouee de sauvetage-generiques etait artificielle.On a donne un peu d oxygene aux pharmacies et maintenant on va couper le cordon pour les asphyxier!!Remises croisees sur generique- conseil sous haute surveillance!!
  • 23/09/2017 à 07:17
    MAURICE
    alerter
    Leur raisonnement est débile, l’asphyxie organisée envers les petites officines, touche aussi les grosses, et la résilience des petites officines, les étonnent. Ils ne peuvent comprendre qu'un titulaire travaille 70 heures, un salarié 35 heures.
    En plus le contact humain qui est la caractéristique des petites officines va disparaître. Remplacé par le contact payant du facteur. Bravo le progrès.
    Il ne suffit pas de virer les politiques, il faut aussi virer les hauts Fonctionnaires, ces irresponsables imbus d'eux-même.
  • 23/09/2017 à 16:57
    BREZHONEG
    alerter
    Je me permet d'insister sur l'indemnisation de 10 millards d'euros (plutot plus),sur le nouveau metier a retrouver,etc,car j'ai l'impression que certains ne se bougeraient pas pour le million les concernant.....Si c'est vraiment le cas,le mepris dont nous sommes l'objet de la part de la Haute Fonction publique sera amplement mérité.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK