04/01/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
ordonnance, ministre, santé, profession, France, pharmacie DR

L’USPO, Federgy et l’UDGPO ont appelé mardi 3 janvier lors d’une conférence de presse les pharmaciens à une semaine de grève des gardes du 23 au 29 janvier et à une journée de mobilisation le 26 janvier. Cette seconde action se traduirait par des manifestations de la profession en France devant les préfectures, les CPAM et les agences régionales de santé (ARS), ainsi que par la fermeture des officines. Ce mouvement s’inscrit dans le cadre de la plateforme commune de la profession qui réunit aussi la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France), l’ordre des pharmaciens et les étudiants en pharmacie.

Pour Gilles Bonnefond, président de l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine), il est en effet temps d’agir face aux « signaux négatifs » envoyés par le gouvernement : « La lettre de cadrage des négociations conventionnelles n’a pas été adressée au directeur général de la CNAMTS, Nicolas Revel, et il faut revoir le projet d’ordonnance. Une réunion sur ce sujet est prévue le 25 janvier. Il faut donc agir maintenant. Notre objectif est de peser sur les négociations qui vont s’ouvrir le 22 février ». De plus, la rémunération hors taxe de la profession a enregistré une baisse de 1,15 % entre 2015 et 2016, et de 3,34 % entre 2014 et 2016.

Christian Grenier et Lucien Bennatan, respectivement président et vice-président de la chambre syndicale des enseignes et groupements de pharmacie Federgy, ainsi que Laurent Filoche, président de l’UDGPO (Union des groupements de pharmaciens d’officine), ont insisté sur la nécessité de l’unité de la profession. « Je fais confiance à Philippe Gaertner, président de la FSPF. Le syndicat devrait aussi agir, son conseil d’administration se tient le 11 janvier », a glissé Lucien Bennatan.

Le président de l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France), Anthony Mascle, également présent lors de la conférence de presse, a annoncé que les étudiants se détermineront sur leur participation au mouvement lors de leur conseil d'administration du 15 janvier.





Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 05/01/2017 à 08:07
    DP
    alerter
    Je ne crois pas que ce soit les propos du président des étudiants... Attention à relater la vérité des événements...
  • 05/01/2017 à 08:25
    Xixichateau
    alerter
    Toujours la même problématique
    On négocie et on accepte des promesses en échange avec des personnes non pérennes .
    Ces mêmes personnes vont aller négocier ??!!!!
    Le ou les gouvernements doivent gérer des gouffres financiers : l'hôpital .... qui sont vu leur gestion ....
    La pharmacie n'est pour eux qu'une tirelire ou il suffit de serrer des mains pour récupérer quelques milliards.
    Le mouton n'a plus de laine attention ils vont attaquer le cuir ( oui on parle de mouton )
    Grève de garde , le préfet réquisitionne intérêt médiatique !!!
    Bonne réflexion
  • 05/01/2017 à 08:34
    DP
    alerter
    Oups, Mr Bonnefond doit être mal informé car
    - la lettre de cadrage a été reçue par Nicolas REVEL...
    - l'ordonnance réseau est en cours de discussion selon un calendrier déjà défini (remarques des syndicats avant le 23/12 et réunion le 25/01)
  • 05/01/2017 à 10:16
    Jean Loïc Fontaine, Pharmacien titulaire
    alerter
    Grève de garde , le préfet réquisitionne : pas d' intérêt ! et très mauvaise réflexion...car cela démontre que la profession n'a aucun moyen, ni de pouvoir pour s'opposer aux réformes et baisses de marges qui détruisent le réseau..
    Dans le même esprit, il est amusant de constater que l’UDGPO demande aux petites officines d'être solidaires du mouvement alors qu'elles ferment par centaines à cause de concurrence déloyale et de soldes médicamenteuses...Rien que pour cela , je ne participerai pas au mouvement...
  • 10/01/2017 à 12:49
    canard déchainé
    alerter
    les petites officines ferment car la marge dégagée par les médicaments ne peuvent plus leur assurer , les charges qui depuis ne font que augmenter ! un pouvoir d'achat nul , et une volonté de les faire disparaitre , avec des négociations qui ne tiennent comptes que des profils des grandes et moyennes pharmacie ! etc .....la liste est longue
  • 13/01/2017 à 07:48
    jipepe
    alerter
    Grèves inutiles, mesurettes du gouvernement.
    Réagissons durement. Plus de tiers payant pendant une semaine... Que le patient se charge de ses remboursements et engorge les bureaux des caisse d'assurances. Ce sera le patient qui va grogner et sera solidaire des actions du pharmacien.
    Pourquoi tendre la joue ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Auriez-vous aimé participer à l'expérimentation sur la vaccination antigrippale ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...