14/12/2010 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Mis en cause dans l'affaire des fraudes fiscales concernant des officines, Cegedim, qui détient à 100 % la société Alliadis, a tenu à préciser dans un communiqué de presse du 13 décembre que les procédures des logiciels étaient tout à fait traçables, une traçabilité démontrée par un audit et une expertise récentes. « Contrairement à certaines déclarations parues dans les médias, les données de gestion du pharmacien ne sont pas corrompues par l'utilisation de ce module technique [module d'administration qui permet d'accéder à l'ensemble des opérations réalisées]. En effet, les journaux, et notamment le journal de caisse, ne sont pas impactés. Ainsi, tout auditeur, tout contrôleur fiscal, en examinant les journaux, détecte la moindre anomalie qui pourrait résulter de l'utilisation erronée de ce module technique », explique l'entreprise. Et d'ajouter que le logiciel est un logiciel de gestion et non de comptabilité.

 

 






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...