04/04/2007 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Réalisée par trois chercheurs de Paris-V, l’étude « TCMNU1-IDEPC » a mesuré pendant quatre mois l’écart entre les quantités prescrites et délivrées à près de 2 300 malades résidant dans 48 maisons de retraite approvisionnées par 34 officines. Résultat : une quantité stupéfiante de MNU (jusqu’à 51 % pour un principe actif) qui interroge sur l’opportunité, pour le pharmacien, de s’impliquer pour éviter ce gâchis. D’autant que d’autres études suivront, cette fois sur les personnes âgées dépendantes maintenues à leur domicile.





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...