02/01/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

3097, c'est le nombre des étudiants de PACES qui seront admis à poursuivre leurs études en deuxième année de pharmacie.

L'arrêté qui fixe le numerus clausus pour les 38 universités a paru au JO du 31 décembre 2014.

Une quasi stabilité par rapport aux années précédentes (3099 en 2014, 3095 de 2011 à 2013, 3090 de 2008 à 2010).

Parmi ce total, 24 places sont réservées à l'admission parallèle directe pour les candidats justifiant de la validation d'une à trois années d'une licence adaptée (décret n° 2014-189 du 20 février 2014).

Une majoration est prévue pour quelques étudiants classés en rang utile : de 8 % maximum pour certains étudiants étrangers et de 6 places à l'université de Lyon 2 pour les élèves pharmaciens de l'école de santé des armées.






Les dernières réactions

  • 02/01/2015 à 20:23
    lanlan 54
    alerter
    BONNE ANNEE 2015 à VOUS TOUS
  • 03/01/2015 à 09:08
    cpvxo
    alerter
    voila comment tuer des vocations.les places de pharma étant prises par les recalés en médecine et dentaire!!!!!parmi mon entourage,certain sont partis au usa,canada ou belgique et roumanie...mais ne reviendront pas dans notre pays......c'est la fuite des cerveaux !!!!

    un pharmacien qui a eu son concours du premier coup il y a plusieurs années.....
  • 03/01/2015 à 16:03
    esculape
    alerter
    Pourquoi se battre pour un salaire de pharmacien assistant de misère.Les pharmaciens sont les cadres les plus mal payés .Aucun plan de carrière....Et le risque d'être viré en cas de cession d'officine. Je déconseille à tous les jeunes que je connais de faire ce métier.
    PS: Un Pharmacien qui a réussi son concours dans les premiers et souhaite se reconvertir
  • 03/01/2015 à 17:31
    manue
    alerter
    bonne annee 2015 a vous tous en esperant qu elle soit meilleure que 2014 mdr
  • 04/01/2015 à 20:11
    The Captain
    alerter
    @ Esculape
    Même début et même destin pour moi ....
  • 05/01/2015 à 10:06
    ag33
    alerter
    Bonjour,

    Qu'en est t'il des nouveaux criètes de création de pharmacie d'officine ?
  • 05/01/2015 à 15:21
    Lao Tseu
    alerter
    si les places sont prises par les recalés dentaire et médecine, c'est que les cerveaux des potards sont plus petits! Ils ne fuient pas, ils glissent! Quant aux assistants plaignants, un jeune titulaire endetté gagne bien moins pendant une douzaine d' années! Et même pas sûr de revendre bien; sacré plan de carrière!!!
    Un pharmacien qui a eu son diplôme dans les derniers, mais guère plus bête, me semble t'il...;
  • 05/01/2015 à 16:00
    Jeum37
    alerter
    Pas besoin d'augmenter le numerus clausus quand l'état s'évertue à détruire la profession (en affamant les officines et les grossistes, en faisant fuir les labos producteurs et en détruisant l'organisation des LABM) !

    Bon courage à ceux qui tentent le concours et bonne année 2015, malgré tout !
  • 05/01/2015 à 18:55
    Romain
    alerter
    cpxvo "la fuite des cerveaux "
    Ou plutôt la fuite des minables qui n'ont pas les capacités d'avoir leurs concours . Un etudiant ayant eu son concours du premier coup récemment

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...