01/04/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Pour Roselyne Bachelot, les trois piliers de l’exercice officinal que sont le monopole, le numerus clausus et le capital sont « irréfragables ». « Je tiens à affirmer ici mon attachement très ferme au maintien de cet équilibre. Comptez sur moi pour le défendre », a réaffirmé notre ministre de tutelle, samedi matin, lors de l’inauguration de Pharmagora.
Mais la profession devra évoluer, a-t-elle insisté, rappelant la nécessité d’« adapter le maillage afin de garantir à chaque officine une activité suffisante pour offrir un service pharmaceutique à la hauteur des exigences modernes de qualité ». La ministre a également défendu la mise en avant de médicaments devant le comptoir, basée sur le volontariat, mais
« qui contribuera à améliorer le pouvoir d’achat des citoyens [et] favorisera l’éducation thérapeutique ».





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...