13/12/2013 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dans un rapport d’une centaine de pages, la mission Verger a rendu publiques ses 26 propositions sur la prise en charge médicamenteuse des résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Elles sont organisées autour de cinq axes :
-    améliorer l'usage des médicaments ;
-    sécuriser le circuit du médicament ;
-    encourager les actions alternatives et complémentaires à la prise en charge médicamenteuse ;
-    optimiser le système d'information en EHPAD ;
-    développer la recherche relative à la prise en charge médicamenteuse chez le sujet âgé.

Pour combattre le mésusage et améliorer l’utilisation des médicaments, la mission Verger propose de renforcer la formation en gériatrie des professionnels de santé intervenant en EHPAD, à commencer par celle des médecins et des pharmaciens. Des mesures qui selon la mission Verger pourraient être mises en application fin septembre 2014.

Plus largement, le rapport recommande d'introduire un module de gérontologie dans la formation initiale de tous les professionnels de santé, et de mettre en place un module interprofessionnel de formation au bon usage du médicament dans le cadre du DPC.

Sur le volet de la sécurisation du médicament, le rapport rappelle que l’expérimentation avortée pour réintroduire les médicaments dans le forfait soins des EHPAD en 2012 a démontré qu’en l’absence de la publication de la convention type nationale « pharmacien d’officine-EHPAD », les missions des « pharmaciens dispensateurs » et des pharmaciens référents ne sont pas clairement définies.
Des missions qui pourraient être selon la mission Verger la promotion du bon usage du médicament, la vérification de la qualité des prescriptions ou encore la participation à l’élaboration de la liste préférentielle des médicaments en EHPAD…

Pour la mission, la publication des textes sur la PDA dont les travaux sont encore en cours et la convention type permettrait de trancher certaines problématiques qui « posent des difficultés au quotidien pour les professionnels ».
Des difficultés qui portent principalement sur la préparation des piluliers (qui peut préparer le pilulier ? le pharmacien ou l’infirmier ?), la question du déconditionnement ou encore la question de savoir s’il faut conserver le comprimé sous blister dans le pilulier.




Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...