27/02/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

La Conférence nationale des Unions régionales des professions de santé (URPS) de pharmaciens libéraux a lancé fin février une évaluation nationale de l’intervention du pharmacien lors de la sortie d’hospitalisation des patients. Les pharmaciens sont invités à répondre à un questionnaire en ligne, qui comprend dix items sur les relations entre patients et pharmaciens, dont la fourniture du matériel médical, de l'oxygène ou des perfusions. Pour la Conférence des URPS, il s'agit notamment d'évaluer « les détournements de patientèle de toutes sortes » dénoncés à maintes reprises par les pharmaciens. Les résultats de l'enquête devraient être connus mi-mars et seront transmis aux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 28/02/2017 à 09:08
    PIPO74
    alerter
    Il est certain que si nous récupérions tout ce que nous pique les HAD et les ambulanciers ça mettrait du beurre dans les épinards ...
  • 28/02/2017 à 10:06
    BREZHONEG
    alerter
    Il y a egalement les cartes de fidelité des aides menageres a domicile discretement tamponnées quand elles apportent l'ordonnance a une autre phie que celle de la grabataire. Et quand la carte est pleine,un petit billet....
  • 28/02/2017 à 14:15
    trougnart
    alerter
    Ah oui... que nous autorise la loi? depuis 1990 au moins (début de création de ces "prestataires") quelles possibilités nous ont été offertes par la loi pour accompagner nos patients? que des sanctions.Quelles propositions ont été accompagnées d'acte ou de décision? aucune. La profession dans sa rigidité a raté le virage. Quand on n'avance pas,on recule. et le réveil ressemble a une gueule de bois. Le pharmacien référent? l'accompagnement du patient? que des mots?celà y ressemble fort. 20 ans après peut être l'application de la loi HPST pour découvrir que l'économie précède la loi. Pendant ce temps, bêtement , on s'ubérise.
  • 28/02/2017 à 15:30
    Margt
    alerter
    Cela devient compliqué : ne pas négliger la compétence et l'empathie envers ces malades à équiper même à domicile ( le Du ortho et Mad sont de bons atouts ) et tout cela bénévolement car la concurrence s'annonce féroce...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous, compte tenu de l’évolution du métier, que les services, nouvelles missions et activités spécialisées de l’officine prendront l’ascendant sur le médicament lui-même ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...