01/10/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

L'avocat général de la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE) chargé d’examiner les règles d’autorisation des pharmacies dans les Asturies (Espagne) vient de rendre ses conclusions. Des conclusions mi-figue mi-raisin. En effet, si Miguel Poiares Maduro reconnaît le principe de subsidiarité et estime que des dispositions nationales visant à réguler les ouvertures de pharmacies peuvent être justifiées, notamment si elles sont motivées par des raisons impérieuses d’intérêt général, il juge ces mesures trop restrictives dans le cas examiné et inadaptées à l'objectif déclaré.

Notons en outre que ce sont deux pharmaciens ne pouvant pas s'installer qui ont attaqué le gouvernement des Asturies.

La CJCE doit maintenant confirmer ou non cette position dans son arrêt à venir.

 

Consultez les conclusions de l'avocat général de la CJCE






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...