30/08/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

L’administration fiscale a publié au Bulletin officiel des finances publiques des précisions sur l’obligation pour les pharmaciens d’utiliser un logiciel de caisse certifié à compter du 1er janvier 2018.  Cette disposition de la loi de finances pour 2016 oblige l’ensemble des assujettis à la TVA qui enregistrent eux-mêmes les règlements de leurs clients à recourir à un logiciel de caisse propre.  Bercy précise que le logiciel devra enregistrer toutes les « données d’origine » relatives aux règlements et les rendre inaltérables. La conservation de ces données devra être sécurisée. L’éditeur pourra solliciter la certification du logiciel auprès d’un organisme indépendant ou attester lui-même du respect des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 02/09/2016 à 07:36
    Xixichateau
    alerter
    Si je ne me trompe cela s'applique à tous les commerces ....
    Un peu plus de taxe, de charge ....
    Deja notre pays sera le leader des grandes surfaces et galeries marchandes . Avec cette loi le désert des petits commerces Va s'intensifier et nous sommes pour la plupart concernés car notre survie est aussi conditionnée par Notre environnement, d'autant que les médecins ne s'installe plus .

    Les prix dans des pays européens où les grandes surfaces sont moindres, sont nettement plus bas
    Cherchons l'erreur ....
  • 02/09/2016 à 23:13
    brucine
    alerter
    Oui, bon...

    Il ne s'agit que d'une sorte de "jurisprudence Alliance".

    Je ne suis pas totalement naïf, de tous temps, un certain nombre de pharmaciens (et aussi d'autres commerces puisque l'on en parle) ont pratiqué plus ou moins de "noir".

    Que chacun fasse ce qu'il veut, je n'émets pas de jugement de valeur; mais que l'on vienne pleurer parce que l'administration essaie d'empêcher l' institutionnalisation de cette pratique, c'est tout de même un peu fort de café...

Je ne suis pas totalement naïf, de tous temps, un certain nombre de pharmaciens (et aussi d'autres commerces puisque l'on en parle) ont pratiqué plus ou moins de "noir".

Que chacun fasse ce qu'il veut, je n'émets pas de jugement de valeur; mais que l'on vienne pleurer parce que l'administration essaie d'empêcher l' institutionnalisation de cette pratique, c'est tout de même un peu fort de café...">

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...