30/09/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Une enquête, réalisée par le cabinet Median Conseil auprès de 200 clients achetant au moins 5 médicaments non remboursables par an et de 30 officines, révèle que l'application du libre-accès a encore beaucoup de progrès à faire. Premier constat : trois mois après la parution du décret, seulement 8 % des patients se sont déjà servi dans ce rayon. Plus préoccupant, la plupart des pharmacies appliquent le libre-accès au mépris de la loi. A en croire l'enquête, les pharmaciens n'hésitent pas à regrouper sur les mêmes linéaires des médicaments figurant sur la liste et des produits non autorisés. Sans oublier que la zone « libre-accès » est bien loin d'être isolée des autres linéaires, contrairement à ce que préconisait le ministère de la Santé.





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...