06/10/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
scandale, Levothyrox, génériques, thyroïde, malades Anne-Hélène Collin

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, l’a annoncé jeudi 05 octobre sur le plateau de l’émission « Envoyé spécial » (France 2) : un générique de Levothyrox sera mis à disposition des patients courant novembre. « Nous sommes en négociation sur les prix », a-t-elle déclaré, reconnaissant sur l’affaire Levothyrox « une faute d’écoute et une faute d’informations », mais pas une erreur médicale. La ministre n’a pas dévoilé le nom dudit générique.

Invité à s’exprimer sur l’affaire Levothyrox le 19 septembre, lors d’une conférence de presse célébrant les 20 ans de Biogaran, Pascal Brière, président du laboratoire de génériques avait alors indiqué pouvoir remettre son médicament sur le marché en 2 mois, 2 mois et demi.

Quant à la nouvelle formule de Lévothyroxine Biogaran, sa commercialisation interviendra fin 2018.

L’Ordre des pharmaciens a par ailleurs annoncé vendredi 06 octobre la livraison de 60 000 boîtes supplémentaires d’Euthyrox dans les officines lundi 09 octobre 2017, dans l’après-midi.






Les dernières réactions

  • 06/10/2017 à 16:41
    SURVIVANTE EN COLERE
    alerter
    Aux noms de milliers de malades de la thyroïde en détresse, NON nous ne voulons PAS DE GENERIQUE.
    Les associations de malades ont bien été claires et précises lors de leur RDV du 8 septembre dernier avec Madame la Ministre de la santé.
    Nous prenons volontiers des génériques pour des maladies temporaires mais par pour un TRAITEMENT VITAL.
    Le scandale de l'ancienne formule du Lévothyrox disparu ne fait que grossir au fil des mois et les malades sont excédés par les espoirs non satisfaits et les promesses non tenues.
    Cordialement,
    Marie-Laure Dietrich, adhérente de l'AFMT
  • 06/10/2017 à 17:35
    nounoumarsilia
    alerter
    Je ne veux pas de générique. Je veux l'ancienne formule que je prenais depuis 20 ans. La nouvelle formule la mis ma santé 3n danger. Je vais très mal .
  • 06/10/2017 à 17:40
    shalimar34
    alerter
    Thyroïdectomie en 2004, j'ai déjà eu un générique et suite à cela, mon état de santé était tel, que mon médecin inscrit depuis sur mes ordonnances " Non substituable " ...il est contre les génériques du Lévithyrox...
    Je prends ce traitement depuis 1990 et avant la prise du générique et la nouvelle formule du Lévothyrox...." JAMAIS AUCUN EFFETS SECONDAIRES " . NON NOUS NE VOULONS PAS DE GÉNÉRIQUE.
  • 06/10/2017 à 18:36
    brucine
    alerter
    Le roi dit "nous voulons".

    Sachant que l'ancienne formule du Lévothyrox ne sera plus commercialisée et que Euthyrox est une proposition transitoire, la seule hormis les génériques sera à terme L Thyroxine Henning.

    Qui n'est pas juridiquement parlant un générique, mais qui l'est selon vos théories puisque, comme le nouveau Lévothyrox, il ne comporte pas les mêmes excipients (et de plus ne comporte pas les dosages intermédiaires, allez faire 75mcg en une coupure fiable...).

    Il faudra donc bien, quitte à radoter, que vous utilisiez une des 3 solutions (Lévothyrox, Henning, génériques), le contexte étant le même dans tous les cas qu'avec l'ancien Lévothyrox: on n'obtient une optimisation du traitement que par tatonnement posologique assorti d'une vérification biologique.
  • 06/10/2017 à 21:31
    BIRDIE
    alerter
    Bonsoir

    Cet Envoyé spécial du 05 oct 2017 n'a rien apporté pour les malades et nous avons encore entendu les mêmes bla bla.

    Toujours pb communication etc et le culot de la ministre répétant encore et toujours que la com pas bien faite et surtout que le nouveau levo est meilleure et plus fiable!!!

    Et disant elle-même: nous n'avons pas su écouter les malades mais apparemment toujours sourde car sachant que " la marge thérapeutique étroite, eh bien continuons avec un générique".
    Mais bien sur.....

    BA nouvelle adhérent AFMT.
  • 06/10/2017 à 21:51
    sylre
    alerter
    Bonsoir,
    je prends du Lévothyrox depuis 2015 pour une thyroïdite d'Hashimoto . j'ai mis plusieurs moi à avoir une TSH équilibrée au début du traitement. A cette période ma TSH était passée de 4 à 15 alors que j'avais augmenté le dosage de Lévothyrox ( eh oui, l'ancienne formule n'était pas parfaite et la maladie d'Hashimoto évolue par poussée.). Je prends la nouvelle formule depuis mai 2017 sans aucun effet secondaire ni aucun déséquilibre hormonal.
    Mais ma grand-mère est née près de la frontière belge c'est pour cela que je ne dois pas avoir de problèmes avec la nouvelle formule comme tous les Belges qui ont changé d'excipients et de dosages sans souci.
  • 06/10/2017 à 22:38
    BIRDIE
    alerter
    Bonsoir

    Tant mieux pour toi sylre, et je suis bien heureuse que cela te convienne mais n'aies crainte, rien à voir avec la frontière belge.

    Mais comparons ce qui peut l'être car le produit belge n'était pas le même que le notre.

    cdt
  • 06/10/2017 à 22:49
    brucine
    alerter
    Quand on veut abattre son chien, on dit qu'il a la rage...

    Cette fois-ci, ce n'était pas moi ou un autre professionnel qui évoquait la voie de la raison (pas parce que je suis plus malin qu'un autre, mais parce qu'il n'y en a pas d'autre), mais un patient, sylre.

    Moi, j'ai compris qu'il ou elle prenait du Lévothyrox ancien puis nouveau bien français, et qu'il ou elle faisait une sorte d'humour décalé.

    Mais rien n'y fait, il n'y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre et ne pas faire comme lui ou elle, même si ce n'est pas drôle: adapter son dosage avec le nouveau Lévothyrox et que, enfin, on cesse de parler de mannitol, de complots et d'autres foutaises.
  • 07/10/2017 à 06:56
    MAURICE
    alerter
    Comme d'habitude, internet amplifie et fait perdre raison aux gens faibles, qui ne veulent pas raisonner, mais se contentent de rester sur leur position irrationnelle.
    Il faut cesser de communiquer par les médias, informer d'abord les professionnels, pour qu'ils puissent expliquer et rectifier les mauvaises interprétations.
    Je vois des articles remettant en cause le remboursement de l'homéopathie, je crains une nouvelle crise sanitaire médiatico-politique.
    Faisons face aux Jérémiades avec stoïcisme.
  • 07/10/2017 à 07:29
    rab74
    alerter
    oui Maurice, mais certains professionnels sont aussi à côté de la plaque, notre ministre en particulier. un endocrinologue vient d'expliquer à une de mes patientes, dont tsh et t4 étaient pile sur la cible, que, dans le doute, il fallait changer de produit....quelque chose est pourri dans notre beau royaume, non?
  • 07/10/2017 à 07:55
    BIRDIE
    alerter
    Plus rien à déclarer de plus à part que sylre n'avait aucun symptôme ni déséquilibre hormonal et ceux qui ont les symptômes et aucun déséquilibre? On les abat pour ne plus être agacés par "leurs jérémiades"?

    Encore une fois au bout de plusieurs mois et de constatations de troubles, certains continuent à nous nier et nous prendre pour des niais.

    Continuons nos vies en parallèle en autistes...
  • 07/10/2017 à 22:24
    Boubou93100
    alerter
    Faut il dire au patient que la l-thyroxine henning au de lui de castors comme excipients
  • 07/10/2017 à 22:27
    BIRDIE
    alerter
    Oui une dernière chose à déclarer:

    Puisque les belges sont très forts en com.( cf envoyé spécial), j'ai une proposition à leur faire ( médecins et malades):

    Pourquoi ne pas trouver des volontaires belges , malades de la thyroïde, qui feraient les cobayes à notre place en prenant de bonne foi la nouvelle formule de Levo?

    Nous ne sommes pas égoïstes et nous voulons bien partager.
    Des volontaires européens?

    Signalez-vous à l'ANSM, et si besoin j'ai des boîtes du nouveau à fournir pour les essais et surtout ne pas oublier de marquer les n° de lots....
  • 08/10/2017 à 11:16
    brucine
    alerter
    Nos amis belges ont changé de formulation de la Lévothyroxine en 2015 sans que cela fasse un tel drame.

    Quant à "castor oil", et avant que nos amis de la SPA en fassent un autre, de drame, ça se traduit par "huile de ricin".
  • 08/10/2017 à 21:21
    maminino
    alerter
    bonsoir

    brucine : cet exemple a été cité et montré comme une communication réussie,mais ce n'est pas du tout la même chose ,c'était une formule sans mannitol.Les gens n'ont pas été malades tout simplement....

    pour les malades: déjà éprouvés par la nouvelle formule,ça vous dit un générique????
    pour moi c'est "non merci"
  • 09/10/2017 à 14:41
    mitoufle
    alerter
    je pense que la ministre n'a aucune idée d'un malade de la thyroide, il faudrait lui faire un cours. Dans son entourage n'a-t-elle pas quelqu'un qui a subi les effets secondaires ? Mais bien sur ces politiques ont la science infuse. Les malades se plaignent pour rien d'après elle, elle a surement une femme de mènage et n'a pas de mouflets à s'occuper en plus du boulot de tous les jours. C'est à vous dégouter des politiques. Moi c'est déjà fait !
  • 09/10/2017 à 14:41
    mitoufle
    alerter
    je pense que la ministre n'a aucune idée d'un malade de la thyroide, il faudrait lui faire un cours. Dans son entourage n'a-t-elle pas quelqu'un qui a subi les effets secondaires ? Mais bien sur ces politiques ont la science infuse. Les malades se plaignent pour rien d'après elle, elle a surement une femme de mènage et n'a pas de mouflets à s'occuper en plus du boulot de tous les jours. C'est à vous dégouter des politiques. Moi c'est déjà fait !
  • 09/10/2017 à 16:08
    kramer
    alerter
    D'accord mais c'est quoi le rapport avec le sujet??
  • 09/10/2017 à 18:21
    mitoufle
    alerter
    je me demandais simplement où est la question argent car pourquoi c'est l'agence du médicament qui a pris la décision; pourquoi ne pas demander aux médecins si les patients ont des problèmes ? en France quand tout va bien ça énerve certains alors on met le "foutoir" et qui en subit les conséquences : les malades. Je suis sous lévo depuis 16 ans sans aucun problème jusqu'à présent. Qui a des intérêts, pas les malades certainement
  • 09/10/2017 à 18:21
    mitoufle
    alerter
    je me demandais simplement où est la question argent car pourquoi c'est l'agence du médicament qui a pris la décision; pourquoi ne pas demander aux médecins si les patients ont des problèmes ? en France quand tout va bien ça énerve certains alors on met le "foutoir" et qui en subit les conséquences : les malades. Je suis sous lévo depuis 16 ans sans aucun problème jusqu'à présent. Qui a des intérêts, pas les malades certainement

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...