15/04/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Les partenaires de la contre-campagne de communication Leclerc*, qui s’étale dans la presse depuis hier, ont doublé le lancement de cette opération d’une conférence de presse, histoire de faire passer un certain nombre de messages aux journalistes grand public.
Premier message, en forme d’interrogation : quid de la responsabilité des (150) « pharmaciens Leclerc »… et de leur compétence, sachant qu’ils n’auront peut-être pas vu un médicament depuis dix ans ? Sans parler du risque de contrefaçon lié à tout marché ouvert, comme en Grande-Bretagne.
Second message : l’argument prix est un écran de fumée. En effet, les médicaments à prescription médicale facultative ont crû de 2,7 % en un an quand le Caddie de la ménagère a augmenté de 7 % en… quatre mois ! Autrement dit, que Leclerc agisse déjà sur le Caddie…
Les promoteurs de la campagne ont aussi un message à l’intention des pharmaciens : cette contre-campagne de la profession nécessite l’investissement des officinaux (affiches, distribution de tracts au clients), le matériel devant parvenir aux pharmacies d’ici à la fin de la semaine.
Enfin, il faudra prouver rapidement aux pouvoirs publics que le réseau est capable de peser sur les prix sans que l’on ait besoin pour cela d’ouvrir le monopole. La baisse attendue est de 10 à 12 %.

* ANEPF, Collectif des groupements, PHR, UNPF, USPO








Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...