06/05/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

La commission des Affaires sociales du Sénat, qui examine actuellement le texte de la loi « Hôpital, patients, santé et territoires », a modifié hier l’article 14 bis en supprimant le « rôle de pharmacien de coordination » qui avait précédemment été attribué aux pharmaciens. Selon la version de la commission, ils ne peuvent plus non plus ajuster la posologie des traitements chroniques ni effectuer des bilans de médications. Seul le renouvellement d’une ordonnance resterait autorisé « en l’absence d’opposition du prescripteur ». Les notions d’éducation pour la santé et d’actions de prévention et de dépistage ne figurent plus non plus dans la version modifiée de la commission. Enfin, cette dernière a ajouté la possibilité pour les pharmaciens « ayant reçu une formation spécifique » de délivrer, « pour trois mois et sans renouvellement possible, une contraception œstroprogestative aux femmes de moins de 35 ans ».






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...