26/02/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Evoquant le 19 février sur Canal + la réforme du financement de la politique de santé et donc des affections de longue durée (ALD), Roselyne Bachelot a différencié les « maladies très graves » comme le cancer, le sida et la maladie d’Alzheimer, des « maladies moins graves » comme le diabète et l’hypertension. Dans une lettre ouverte, l’Association française des diabétiques (AFD) condamne les propos de la ministre de la Santé, qui « n’ont pas d’autres objectifs que de rompre notre système de solidarité nationale ». L’AFD craint que, lors de la réforme des ALD, la priorité soit donnée aux maladies classées comme plus graves et donc pas au diabète. Elle estime que « cette façon de hiérarchiser les maladies est moralement inacceptable, médicalement aberrante et les conclusions qui en sont tirées sont économiquement erronées ».

Lire la lettre ouverte de l’AFD





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...