12/09/2011 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dans un communiqué en date d'aujourd'hui, l'Association Française des Diabétiques (AFD) proteste contre la rationalisation de la prise en charge à 100 % des affections de longue durée (ALD), préconisée par le rapport de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale. l'association « réaffirme sa volonté de maintenir une prise en charge à 100 % des personnes atteintes de diabète» . Pour l'AFD, cette prise en charge doit être structurée autour de 3 piliers : l'éducation thérapeutique et l'accompagnement, la stratégie médicamenteuse et le suivi pour le diagnostic et le traitement précoce des complications. Selon le communiqué, « les complications, touchant 10 % des patients, sont à l'origine de 50 % des dépenses de la sécurité sociale pour le diabète» et la suppression de la prise en charge à 100 % des malades « ne ferait qu'accélérer la venue des complications et ainsi aggraver leur impact économique» . Et l'AFD de s'interroger : « A moins que ne se cache derrière le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2012 un dessein qui ne cherche que des économies à très court terme et qui pour l'instant ne dit pas son nom. S'agirait-il d'une stratégie d'implosion du système de solidarité nationale pour reconstruire un système où les déficits seraient socialisés et les profits privatisés ? La question se pose ouvertement.»






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Agnès Buzyn, professeur en médecine et présidente de la Haute Autorité de santé, fera-t-elle un bon ministre de la Santé ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...