21/12/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
informatique, pharmaciens, marché, données DR

L’éditeur de logiciels Winpharma refute les accusations de l’UDGPO (Union nationale des groupements de pharmaciens d’officine), qui indiquait le 12 décembre dernier qu’elle allait l’assigner en justice. « Les éditeurs de logiciel s’arrogent le droit d’utiliser les données de santé qui appartiennent aux pharmaciens sans les tenir au courant », s’insurgeait alors Laurent Filoche, président de l’UDGPO.

« La transparence est l’une de nos valeurs fondamentales. Contrairement au choix de certains principaux éditeurs informatiques du marché, il n’y a pas dans nos contrats de licence de clause nous permettant d’exploiter ou de céder les données de la pharmacie à des tiers. Nous ne sommes pas revendeur de données », indique Bénédicte Dekeister, dirigeante de Winpharma. Elle se dit « étonnée de la réaction disproportionnée de l’UDGPO et de son attaque » en premier lieu dirigée vers sa société.

Par ailleurs, lorsqu’un pharmacien disposant de ce logiciel émet le souhait d’envoyer ses données à un tiers, la procédure est encadrée par deux contrats : celui du pharmacien avec le tiers, et le contrat du tiers avec Winpharma, ajoute Bénédicte Dekeister.

« Notre intervention se limite uniquement au plan technique, pour extraire certaines données, les anonymiser et les confier au tiers avec lequel le pharmacien a conclu le contrat. Nous sommes rémunérés pour l’installation, la maintenance et l’évolution des normes de télétransmission. Nous restons dans notre métier informatique de base. Bien entendu, nous nous réservons le droit de refuser de travailler avec des tiers qui ne respectent pas les pharmaciens ou dont l’offre ne couvre pas nos frais de fonctionnement »,  précise la dirigeante.

L’éditeur de logiciels indique qu’il prend soin de rappeler par contrat à ces prestataires leurs obligations, notamment d’information et d’autorisation des pharmaciens.

« Si les pharmaciens ont besoin de plus de clarté, ce sont donc ces prestataires que les pharmaciens ou les groupements doivent interroger, dans le cadre des contrats qu’ils ont nécessairement conclu avec eux pour le traitement des données », propose Bénédicte Dekeister.

L’éditeur de solutions informatiques indique qu’il n’a pas reçu à ce jour l’assignation annoncée par l’UDGPO.

 






Les dernières réactions

  • 24/12/2016 à 08:02
    Z
    alerter
    Cette attaque de l'UDGPO est vraiment étrange. Winpharma (le meilleur logiciel de pharma) dérange.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK