07/11/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

« Le processus de réforme sur l’ouverture du capital des laboratoires de biologie est dans une phase irréversible », a déclaré Roselyne Bachelot le 6 novembre, à l’occasion de la 21e Journée de l’Ordre et lors du congrès annuel des Journées internationales de biologie. La ministre de la Santé n’a pas manqué de souligner que « la suppression de la restriction s’impose aujourd’hui car l’Europe a contraint la France à faire face à ses propres incohérences ». Elle a ainsi rétorqué à Jean Parrot, président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens : « Si la réserve du capital des laboratoires aux seuls biologistes est un impératif pour la protection de la santé publique, alors pourquoi cette règle ne s’applique-t-elle pas aux 25 % actuellement ouverts ? »

Face au président du Syndicat des biologistes, Jean Benoît, Roselyne Bachelot a expliqué qu’une « condamnation de la France par la Cour de justice des Communautés européennes […] aurait eu pour effet d’imposer brutalement l’ouverture du capital, avec sans doute une restructuration non maîtrisée de la biologie […]. Au contraire, j’ai souhaité sortir du contentieux et proposer une réforme dont nous aurions l’initiative. J’ai souhaité vous défendre ». Elle a fait remarquer que la réforme ne faisait que lever des restrictions et que chacun était libre de ne rien changer.

Téléchargez les discours complets de Roselyne Bachelot :






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Agnès Buzyn, professeur en médecine et présidente de la Haute Autorité de santé, fera-t-elle un bon ministre de la Santé ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...