19/12/2013 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

La ministre de la Santé a déclaré ce jour être attentive à ce que les négociations

engagées par les pharmaciens avec l’assurance maladie sur l’évolution du mode de rémunération de l’officine débouchent rapidement. Pourtant, rien n’est moins sûr.

Alors qu’un point d’étape avait été signé à l’issue de la réunion du 11 décembre, la séance de négociation qui s’est déroulée hier 18 décembre n’a pas permis aux trois syndicats et à l’Assurance maladie de trouver un terrain d’entente sur un protocole d’accord relatif à l’introduction d’honoraires de dispensation.

« Un pas en avant, deux pas en arrière » selon la FSPF qui déclare : « c’est à une véritable reculade de l’assurance maladie que nous avons assisté. » Pour le syndicat, les simulations présentées procèdent, par amalgame, à une confusion de l’honoraire à la boîte avec le forfait à la boîte. Elles s’appuient sur un éclatement de la première tranche de marge dégressive lissée (MDL), MDL qui passerait de 3 à 6 tranches, ce qui aurait pour conséquence d’accroître les disparités entre les officines au sein du réseau, par rapport aux dernières propositions faites.

Ces simulations ne conviennent pas non plus à l’USPO dont le président, Gilles Bonnefond, demande que les syndicats soient reçus par le ministère de la Santé pour poursuivre les négociations. Au programme selon l’USPO : la détermination du taux de remise sur les génériques,  le contrat pluriannuel entre l’État et la profession auquel le syndicat tient particulièrement et l’impact économique de la suppression de la vignette.

Pour l’UNPF, qui avait quitté la table des négociations le 11 décembre dernier mais était présente hier, « le taux du plafond des remises sur les génériques et un éventuel arrêté de marge sont deux éléments lourds de conséquences économiquement et doivent recevoir l’aval des pouvoirs publics avec l’engagement de publier les textes d’application s’y référant ». L’UNPF déclare « qu’elle continuera à se battre pour réintégrer les prestations servies au titre des génériques dans une rémunération à l’ordonnance, afin d’apporter une sécurisation à l’ensemble des officines. »

La séance du 18 décembre a cependant permis d’avancer sur l’avenant « génériques » pour 2014, sur la rémunération de l’accompagnement des patients asthmatiques et sur la dispensation des traitements de substitution aux opiacés.

Une nouvelle réunion entre l’Assurance maladie et les syndicats est prévue le 9 janvier 2014 à 14 h.





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...