10/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
réseaux sociaux, groupe, investissements DR

Une décision de l’Autorité de la concurrence en date du 6 octobre 2016 mentionne la prise de contrôle exclusif du groupe Lafayette par le fonds d’investissement Five Arrows Managers, filiale du groupe Rothschild.

L'Autorité de la concurrence est intervenue dans le cadre du contrôle des concentrations entre entreprises. L'article L430-2 du Code de commerce impose que les parties notifient le projet de rachat à l'Autorité de la concurrence quand :

-le chiffre d'affaires total mondial hors taxes de l'ensemble des parties transactionnaires est supérieur à 150 millions d'euros ;

et

-le chiffre d'affaires total hors taxes réalisé en France d'au moins d« une des deux parties est supérieur à 50 millions d'euros.

L'Autorité de la concurrence s'est prononcée le 6 octobre 2016, la cession peut donc intervenir à compter de cette date.

Le groupe Lafayette ne souhaite pas s’exprimer pour le moment sur cette acquisition.

 






Les dernières réactions

  • 10/10/2016 à 20:26
    garfield83
    alerter
    LA FAYETTE un groupement de pharmaciens vendu au grand capital comme un vulgaire produit low coast !
    Leur FANTÔMAS lui va tirer les marrons du feu de l'enfer pharmaceutique, Eux risquent d'être marrons.
    Le docteur Faust lui aussi a regretté d'avoir vendu son âme au diable
  • 10/10/2016 à 20:58
    bigboy
    alerter
    Ne serait-ce pas le début de la fin ???
    Le modèle économique du low-coast est périodiquement condamné....
    Exemple de LIDL.
    Imaginez que un ou plusieurs labos décidaient - subitement - dans leurs conditions commerciales de ne plus accorder aucune remises....mais uniquement une RFA annuelle par exemple !!
    Qu'en serait-il des prix de vente ??
  • 10/10/2016 à 21:12
    pharmacien51
    alerter
    Fantastique réussite du groupement Lafayette qui a réussi à convaincre des pharmaciens qu'une pharmacie de 10M€ de CA avec un EBE ridicule de 500k€ (au regard du CA) était créatrice de valeur... un produit pour un prix. Aucune valeur ajoutée. Qui éloigne toute possibilité d'être rachetée par les seuls acquéreurs autorisés actuellement.
    Qui aurait intérêt à aller s'embêter investir son pognon dans une enseigne qui te demande un boulot monstrueux de gestion managériale. Une rentabilité plus que réduite et donc un risque immense et pour l.acquereur et pour les banquiers....
    un Lafayette est devenue comme une entreprise sous LBO avec des dirigeants qui triment comme des malades suivants les ratios d'endettement pour un fine s'asseoir sur ce qui fait l'intérêt financier d'une pharmacie : son capital à la revente...
    Achetez une voiture d.occasion à un prix abordable. Après avoir estimé son potentiel et admiré sa beauté vous découvrez que le moteur mérite des modifications trop chères pour rendre rentable votre achat. Pire vous vous apercevez qu.il est impossible de la revendre même à prix bas puisqu'il n'existe plus de conducteur sur le marché. L'achat étant trop risqué! Les banques conseillerons toujours à leurs clients d'aller INVESTIR sur des modèles rentables...
  • 10/10/2016 à 22:59
    Gegen
    alerter
    Bravo aux pharmaciens Lafayette!!! C'est ce qui s'appelle se faire b....
  • 11/10/2016 à 07:12
    MAURICE
    alerter
    Lasserre doit être content d'avoir baisé les pharmaciens.
    J'attends avec impatience, les commentaires de l'Ordre, des syndicats, de Touraine, sur la propriété des pharmacies.
    Bon courage aux esclaves de Rothschild
  • 11/10/2016 à 10:21
    Beniouioui
    alerter
    Bravo à mr Masson, pharmacien à Toulouse inventeur du concept Lafayette qui après avoir essoré tous ses confrères Toulousains puis nationaux prend l'oseille et se tire !! Quel grandeur d'âme ..............
  • 11/10/2016 à 10:47
    miroirauxalouettes
    alerter
    les modèles low - cost entraînent des conséquences low - cost. les pharmaciens lafayette vont devoir augmenter les commandes d'esomeprazole mais ce sera que pour eux et leurs famille si ce n'est pas de l'escitalopram. Travailler pour des fonds d'investissements : augmentations des droits d'entrée, augmentations des cotisations, augmentations du nombre d'ouvertures, baisse des salaires pour les conseillers, baisse du nombre de conseillers, augmenter les RFA pour le groupe au détriment des pharmaciens. et oui, il faut faire remonter du cash tout en haut. Dans deux ans ils revendent une fois que le plan drastique a été mis en place et rebelote avec un autre fond ...Je reprends la même formule que mon confrère précédent ; vous êtes devenus les serfs des seigneurs Rotschild, il va falloir ramener de belles récoltes. Le début de la fin pour LAfayette et peu de monde va pleurer sur les tombes.
  • 11/10/2016 à 11:13
    pharmacien51
    alerter
    A Beniouioui :
    Pour info il me semble bien que Mr MASSON n'ait pas du tout eu le choix à l'époque. D'après mes infos, il était dans une rue de Toulouse au milieu de 2 confrères qui connaissaient ses difficultés (au bord du précipice) et qui attendaient que son entreprise se "plante". En tout bon dirigeant, il a demandé à ses conseils qui lui auraient conseillé de "s'asseoir" sur les marges des produits hors médicaments. Le succès est revenu parce que la situation concurrentielle le permettait. Un succès viral...
  • 11/10/2016 à 11:17
    miroirauxalouettes
    alerter
    A pharmacien 51 :
    Quand tu as chez toi des souris et des rongeurs dans ta cave, est - ce que tu vas créer un incendie dans toute la ville ?
  • 11/10/2016 à 11:27
    Beniouioui
    alerter
    A pharmacien51 : il faut savoir que sa pharmacie existe toujours Rue Lafayette à Toulouse , pharmacie qui sur 60 m2 accueille chaque jour 3000 clients ;cherchez l'erreur
    Il faudra m'expliquer sur quelles valeurs est fondé ce concept à part sur le fric ......la fin (ou plutôt la faim ) justifie-t-elle les moyens ?
  • 11/10/2016 à 11:37
    pharmacien51
    alerter
    De toute évidence, les investisseurs (ici Rothschild) ne peuvent que profiter de la méconnaissance et des peurs de chacun. Ce n'est pas condamnable. C'est une façon de gagner de l'argent.
    Il est de notoriété que des entreprise à très faible valeur ajoutée deviennent en risque et soumises aux crises éventuelles qui peuvent être "mortelles". Notre profession n'est en aucun cas corporatiste. C'est de notre responsabilité. Mr MASSON a pu rebondir car ses confrères n'ont pas voulu acheter sa clientèle. il s'agissait d'une opportunité que d'autres ont su saisir...

    Je partage l'avis de ceux pour qui ce modèle n'est pas pérenne car :
    1- Ce modèle n'a pas fait de mort. il donne des difficultés à ses voisins mais ils sont toujours là. Or ce modèle n'a d'interêt que s'il nettoie son secteur.
    2- Pas de valeur ajouté. Règle N°1. En plus ce modèle s'affranchit de la relation client.
    3- Il devient dépendant de la pression des labos qui pourront jouer sur le levier "remises" facilement pendant quelques mois les mettant dans le rouge sans retour possible car les prêteurs ne disposeront pas de valeur ajoutée à mettre en regard du risque trop elevé....
    pour moi c'est presque CQFD...
  • 11/10/2016 à 11:40
    pharmacien51
    alerter
    A Beniouioui :
    Oui elle existe toujours mais parce qu'il a survécu! mais ces confrères d'a coté le regardaient agoniser.

    Mais il y a une valeur! Un produit pour un prix ! Les consommateurs ne sont pas dupes.
    Mais il n'y a pas de valeur AJOUTÉ a ce modèle qui en général se met dans une situation à risque progressivement et durablement pouvant le mettre en panne à une crise extérieure.
  • 11/10/2016 à 11:46
    pharmacien51
    alerter
    A miroirauxalouettes :

    Favorable au suicide?

    Comment reprocher à ce monsieur qui dans la merde à pris une décision qui lui sauve la peau, à lui, à sa famille?
    Quand vous êtes dans la merde, vous sauvez votre peau. les conséquences...
  • 11/10/2016 à 12:08
    bigboy
    alerter
    Si vous connaissiez MASSON (ancien Pharmacien assistant à Marseille), vous sauriez qu'il ne s'agissait pas de survie !!!
    Par contre il était entouré de 2 cas pharmaceutiques :
    - le nième d'une famille pharmaceutique ayant développé tous les rayons possibles sauf le véto - Phcie du SOLEIL ;
    - un requin m'as tu vu persuadé d'être le meilleur dans tous les domaines...sauf la modestie !! Phcie PARISIENNE.
    C'est leur mépris vis à vis de ce nouvel arrivant qui lui a permis d'exister.....
    Pour info les 2 autres pharmacies ont disparu !!!!
  • 11/10/2016 à 12:15
    miroirauxalouettes
    alerter
    Apparement Pharmacien51, tu ne comprends pas les métaphores.
  • 11/10/2016 à 17:10
    *141
    alerter
    A CAEN (ville de Lailler, roi de l'internet),ils ont eu aussi une Lafayette- Les groupés Giphar et autres disent qu'ils font les memes prix sans effort(et en contrant avec du remboursé pour les references où ils n 'ont pas des prix bas). Ils estiment qu' apres les 3 ou 4 premieres années,quand les amortissements auront été passés en compta, on verra si la "marge Lafayette", ( toujours faible en % mais devenue tres imposable) permettra tjours de fonctionner sur le meme modele economique.
  • 19/10/2016 à 23:11
    un homme en or
    alerter
    Dix ans qu'on dit que les pharmacies Lafayette n'ont pas d'avenir, mais mis à part quelques échecs la plupart des pharmacies Lafayette sortent des EBE très largement supérieurs à la moyenne en valeur absolue (et oui, jusqu'à preuve du contraire c'est pas des pourcentages qu'on dépose sur un compte en banque...), n'en déplaise aux vieux grincheux aigris campés sur leurs certitudes d'un autre siècle.
    Il est toujours plus facile de penser que l'autre va se planter plutôt que de se remettre soit même en question.

    Quand au rachat par Five Arrows, pensez-vous que ce fond investirait dans un réseau sans avenir?
    Et quels intérêts auraient-ils à tondre leurs pharmaciens adhérents (ce sont leurs clients, pas leurs employés!!) qui en tant qu'indépendants ne sont pas si captif que ça, Lafayette est une société de conseil, rien n'oblige les adhérents à faire ce qu'on leur dit et rien ne les empêche de ne pas renouveler leur contrat si le modèle ne leur convient plus.
  • 17/11/2016 à 22:53
    Sabotage
    alerter
    Quelle perspective à toujours vouloir proposer le prix le plus bas ?? Chercher un volume en piquant le client du voisin ... Dans quel but ? Le montant retiré de l exploitation restera faible en proportion du travail fourni ... Seul le client final est gagnant sur la durée. Nous retrouvons le même phénomène dans l internet. Résultat: quasi plus de marge et paupérisation de tous ...clients inclus ! Très sympa ces perspectives, bel avenir pour nos enfants .... Ça fait rêver ! Merci de casser notre économie, quand plus personne ne vivra de son travail nous serons bien avancés...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...