30/12/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Gilles Bonnefond, président de l'USPO DR

Une mobilisation avec notamment une grève des gardes doit être lancée en janvier. Les pharmaciens seront directement informés de cette mobilisation par courrier et ils disposeront d'outils de communication pour le public, par le biais d'une affiche.

A l'origine du mouvement, le syndicat USPO entend faire passer quatre messages avec la mobilisation prévue en janvier :

  • l'exigence de lisibilité et de garanties avant d'entamer les négociations conventionnelles avec l'Assurance maladie. Il s'agit d'établir un financement pluriannuel pour réformer la profession.

  • l'opposition à la première version de l’ordonnance relative au maillage qui risque de déstabiliser le réseau officinal par l’introduction de la voie dérogatoire pour la création, le transfert et le regroupement d’officine.

  • l'exaspération des pharmaciens face aux baisses de prix qui impactent la marge comme le plan du Comité économique des produits de santé sur le générique qui pèserait pour plus de 50 % sur les officines. Gilles Bonnefond, président de l'USPO, compare ce système au mythe du tonneau des Danaïdes « avec d'un côté la ROSP générique et de l'autre les baisses de prix ».

  • la colère devant le harcèlement ciblé engagé par différents directeurs de caisse primaire d'assurance maladie. Ils traitent les pharmaciens et les patients différemment d’un département à l’autre et les pénalisent sur la prise en charge de certains traitements et dispositifs médicaux. Gilles Bonnefond précise : « Des pharmaciens se voient réclamer des indus au prétexte d'un prescription mal rédigée, d'un numéro d'ordonnancier pas scanné. Ce sont des tracasseries administratives inadmissibles. Les pharmaciens sont des otages faciles. Devant une prescription, ils sont confrontés à la continuité des soins et ils pratiquent le tiers payant...». Selon l'USPO, l'Assurance maladie cherche à récupérer 1 milliard d'économies d'indus dont la cible privilégiée serait les pharmaciens. 






Les dernières réactions

  • 04/01/2017 à 10:18
    BREZHONEG
    alerter
    La greve? le Prefet requisitionnera 2 fois plus de pharmacies que d'habitude.Quand aux affiches où s'etaleront nos plaintes, elles provoqueront,comme la derniere fois, les reflexions acides de certains,du style"vous n'avez pas honte de vous plaindre,quand on voit vos revenus dans les journaux ". Bref,ca n'a jamais marché en 35 ans,mais on va encore nous presenter ça comme une action efficace.Alors que ce qui ,en pleine Presidentielle,mettrait la pression sans inconvenient pour notre economie et notre image, c'est une campagne de propagande pour l'extension a toute la France de la Secu Alsacienne.Mais nos syndicats sont "sous controle".

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK