30/11/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médicaments, IMS Health, économies, génériques, prescripteurs hospitaliers Dr

Cette tendance n’est pas nouvelle. La prescription par les médecins hospitaliers de médicaments génériques n’est pas « systématique» , comme le souligne la dernière étude de l’IMS Health.

« Les prescripteurs hospitaliers ont moins tendance à prescrire des produits qui pourraient être substitués en pharmacie, leur préférant des produits de marque », indique cette société qui cite particulièrement quatre classes thérapeutiques dans un communiqué : les antidépresseurs, les antihistaminiques, les antipsychotiques ou encore les immunodépresseurs.

En établissant une « modélisation » classe thérapeutique par classe thérapeutique et en alignant les pratiques hospitalières sur celles des médecins de ville, IMS Health estime qu'une économie annuelle potentielle de 294 millions d’euros pourrait être réalisée.

Ces économies seraient particulièrement importantes dans cinq classes thérapeutiques : les immunosuppresseurs, les antihormones et apparentés, les antiviraux hépatiques, les antipsychotiques et les antirétroviraux.

 






Les dernières réactions

  • 03/12/2015 à 07:35
    rab74
    alerter
    et d'où viennent ces habitudes coûteuses? du peu de formation au médicament? de la communication lobbyiste des labos? c'est bien d'avoir une analyse primaire pour orienter le problème, maintenant qu'on connaît le comment, il faut déterminer le pourquoi si on veut agir...sinon c'est encore le pharmacien lampiste qui va s'y coller, avec perte de temps , d'énergie, de crédibilité ("n'allez pas dans cette officine, ils sont trop c...) et peu d'efficacité
  • 03/12/2015 à 07:35
    rab74
    alerter
    et d'où viennent ces habitudes coûteuses? du peu de formation au médicament? de la communication lobbyiste des labos? c'est bien d'avoir une analyse primaire pour orienter le problème, maintenant qu'on connaît le comment, il faut déterminer le pourquoi si on veut agir...sinon c'est encore le pharmacien lampiste qui va s'y coller, avec perte de temps , d'énergie, de crédibilité ("n'allez pas dans cette officine, ils sont trop c...) et peu d'efficacité

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...