17/11/2010 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le Journal officiel du 17 novembre publie l’arrêté fixant les conditions de réalisation des tests rapides d’orientation diagnostique de l’infection à VIH-1 et VIH-2. Peuvent dorénavant les pratiquer, sous réserve que le patient ait donné son consentement libre et éclairé :
- les médecins exerçant en libéral,
- les médecins, biologistes médicaux et sages-femmes exerçant dans un établissement de santé,
- les infirmiers et techniciens de laboratoire exerçant dans un établissement de santé sous la responsabilité d’un médecin ou d’un biologiste médical,
- les médecins, biologistes médicaux, sages-femmes ou infirmiers travaillant dans une structure de prévention ou associative impliquée en prévention sanitaire 
- et les salariées ou bénévoles professionnels de santé impliqués dans une structure de prévention ou associative formés à l’utilisation des tests de dépistage rapide.    
Ces tests s’effectuent sur sang total, sérum ou plasma à l’aide d’un réactif détectant l’infection à VIH-1 ou VIH-2 à lecture subjective, avec un marquage CE. Un test de dépistage rapide positif doit être confirmé par un diagnostic biologique.









Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...