22/07/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le directeur santé à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA), Pierre-Jean Lancry, chargé d'une mission sur la réintroduction des médicaments dans les forfaits soins des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), a remis son rapport jeudi 16 juillet à la secrétaire d'Etat aux aînés Nora Berra avant de le rendre public fin août.

Il propose que 360 structures participent à l'expérimentation qui doit démarrer en septembre et préconise de mettre en place un comité de suivi composé notamment de représentants des syndicats de pharmaciens officinaux. Sur le coût du médicament, le « chiffrage le plus récent et le plus complet », réalisé par la CNAMTS, conduit à une dépense par jour et par résident de 4,12 euros, dont 3,52 à la charge de l'assurance maladie, indique l'auteur du rapport, qui précise que ce chiffre pourra servir « de base au calibrage de l'enveloppe moyenne à transférer aux EHPAD lors de la généralisation de la mesure ».

S'agissant de la « liste en sus », Pierre-Jean Lancry précise qu'elle sera établie à partir d'un certain nombre de critères, « notamment le coût élevé du médicament lorsqu'il est utilisé par un nombre très restreint de résidents ». Ainsi, un médicament pourra être inscrit sur cette liste « lorsque le coût du traitement journalier est supérieur à 50 % du tarif journalier moyen », à l’instar des érythropoïétines et des médicaments de la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Dans le cadre de l'expérimentation, « pour des raisons de simplification », l'enveloppe devrait inclure les médicaments de la future « liste en sus ». Un groupe de travail piloté par la Direction de la sécurité sociale est chargé de déterminer les spécialités à prendre en compte pour cette liste. La question de savoir si les traitements de la maladie d'Alzheimer seront intégrés au forfait ou non ne serait pas encore tranchée.

Enfin, 12 indicateurs qualitatifs de prescription devraient être mis en place pour évaluer l'expérimentation, comme vérifier si la prescription ne comprend pas plus de deux psychotropes, ni plus de trois antihypertenseurs, si la durée de prise pour chaque médicament est précisée ou encore si la clairance de la créatinine est mentionnée. Un indicateur synthétique qui comprendra le nombre moyen d'unités (boîtes, flacons, etc.) prescrites au sein de l'EHPAD pourra également être instauré.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...