07/06/2010 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Interrogée sur RTL au sujet du déficit de la Sécurité sociale, Roselyne Bachelot a déclaré que les mesures prises pour réduire le « déficit » de l'objectif national des dépenses d'Assurance maladie ne touchent pas le pouvoir d'achat des assurés sociaux. « Je suis dans un travail de réorganisation de notre système de santé considérable », a expliqué la ministre de la Santé. Et, pour étayer ses dires, elle a pris l'exemple d'un patient chez son pharmacien : « Vous avez trois possibilités. Vous dites : c'est mon petit-fils qui passera vous payer dans trente ans. Et c'est ce qui se passe. Vous pouvez décider de rogner sur votre pouvoir d'achat et rogner sur vos vacances ou l'éducation de vos enfants. Et vous pouvez dire qu'il y a des marges de réorganisation et que vous pouvez être aussi bien soigné en dépensant moins. » La troisième possibilité est, bien entendu, l'objectif du gouvernement.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...