30/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
assurance maladie, produits, génériques médicaments biosimilaires mobilisation Dr

En vue du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, l’Assurance maladie a dévoilé ses propositions qui permettraient au gouvernement d’économiser 1,44 milliard d’euros, soit deux fois plus que celui de l’an passé.

Intitulé « Charges et produits », le plan mise sur quatre principaux leviers : renforcer la maîtrise médicalisée des dépenses (dont celles des produits de santé), promouvoir les médicaments génériques et les biosimilaires, renforcer la prise en charge ambulatoire et améliorer l’efficacité de la dépense hospitalière. Une nouvelle fois, les actions en faveur de la maîtrise médicalisée sur les médicaments et les dispositifs médicaux seront conséquentes. Elles devraient rapporter 430 millions d’euros.

Par ailleurs, hors baisses de prix, de nouveaux efforts sont attendus sur les biosimilaires, à hauteur de 30 millions d'euros, et surtout les génériques, à hauteur de 200 millions d'euros.

« Malgré la mobilisation des prescripteurs et des pharmaciens, la France est encore en retrait par rapport à d’autres pays, comme les Pays-Bas ou l'Allemagne. L’objectif est d’atteindre une progression du taux de générique de + 5 points en 2018 », écrit la Cnamts.






Les dernières réactions

  • 01/07/2016 à 07:31
    rab74
    alerter
    la mobilisation des prescripteurs pour le générique? pas chez nous! depuis 15 jours, pas une prescription en dci, y compris chez ceux qui la pratiquait , et une multiplication par 3 des non substituables. depuis début juin, on est à -3% de substitution, et on discute à nouveau beaucoup au comptoir, avec des patients buttés comme pas permis, ce qui ne nous est pas arrivé depuis 2012 (TP contre générique). si la cnam arrêtait de se voiler la face sur certaines pratiques, peut-être ferait elle enfin les économies nécessaires, sans taper systématiquement dans notre poche!
  • 01/07/2016 à 10:17
    *141
    alerter
    Ce sont peut etre les grandes manoeuvres contre le tiers payant obligatoire pour tous par les medecins qui ont commencé :Puisque la surconsommation que ca entraine n'a pas l'air de gener le budget de la Secu, les princeps egalement, alors...donc, plus de prescriptions en generiques?. ( Ce qui,accessoirement, demontre qu'on peut se battre contre la Secu quand la volonte existe).
  • 01/07/2016 à 13:30
    Revolte
    alerter
    Il y en a plus qu'assez de cette injustice ,les NS sont mis à notre détriment alors que les responsables sont dédouanés de tout !!
  • 02/07/2016 à 09:19
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    Au lieu de dépenser de l'argent pour promouvoir le générique et nous mettre des objectifs inatteignables il vaudrait mieux faire comme l'ensemble de l'Europe : mettre un TFR payant, c'est à dire rembourser systématiquement le princeps au prix du générique et étendre la substitution à la classe thérapeutique.
    En procédant ainsi une nouvelle statine par exemple serait automatiquement remboursée au prix du générique si elle n'apporte pas une amélioration significative, le TFR s'appliquant. C'est ce qui s'est passé en Allemagne avec le Crestor qui n'a jamais
    Si le taux de substitution
  • 02/07/2016 à 09:23
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    Au lieu de dépenser de l'argent pour promouvoir le générique et nous mettre des objectifs inatteignables il vaudrait mieux faire comme l'ensemble de l'Europe : mettre un TFR payant, c'est à dire rembourser systématiquement le princeps au prix du générique et étendre la substitution à la classe thérapeutique.
    En procédant ainsi une nouvelle statine par exemple serait automatiquement remboursée au prix du générique si elle n'apporte pas une amélioration significative, le TFR s'appliquant. C'est ce qui s'est passé en Allemagne avec le Crestor qui toujours remboursé au TFR
    En procédant ainsi il serait possible de faire immédiatement 1,5 milliards d'économie et nous ne serions plus soumis à atteindre un taux de substitution pour lequel les mentions NS ne sont pas prises en compte.
  • 04/07/2016 à 14:48
    *141
    alerter
    On pourrait aussi faire de grosses economies sur les frais de fonctionnement de la Secu (3.5% du budget de 400 milliards,le meme pourcentage que le deficit de 12.5milliards) Enorme, abbyssal, le deficit, qu"ils disent (en milliards,jamais en pourcentage ) .Alors que l'Armee a fermé des casernes,la Justice des Tribunaux, et les boites privées,encore plus de suppression de postes,la Secu, elle, toujours 125 Caisses, on ne touche a rien, l'informatique ,ca transfere le boulot sur les autres ,mais "on trouve de nouvelles missions " aux agents inoccupés (ouaf,ouaf !!!!) .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...