01/04/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
baisses, CEPS, TFR, pharmaciens, molécules, médicaments Dr

Suite au tollé général provoqué par l’annonce de nouvelles mesures de baisses tarifaires sur les génériques en Comité de suivi des génériques du 24 mars, le Comité économique des produits de santé (CEPS) semble avoir fait un peu machine arrière.

Il n’y aurait en fait qu’un ou deux tarifs forfaitaires de responsabilité (TFR), des molécules majeures telles que le candesartan, le tamoxifène, le diltiazem ou la buprénorphine échappant à cette mesure couperet.

Par contre, les baisses de prix qui sont logiquement programmées au fil de l’eau sont maintenues. « Le président du CEPS a entendu nos arguments, déclare Gilles Bonnefond, président du syndicat USPO, en revanche il faut continuer à ferrailler sur les mesures de convergence de prix. » C’est, en effet, sur ce point que les discussions ont achoppé. Le syndicat FSPF se montre plus réservée, « tant qu’elle n’a pas eu connaissance de l’intégralité des décisions du CEPS », explique Philippe Besset, vice-président de la FSPF.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 02/04/2016 à 07:49
    mcm
    alerter
    En attendant la catastrophe annoncée....nous sommes sauvés! Notre pouvoir de protestation ne sera jamais aussi fort que celui de syndicats basiques...que pourtant nous finançons également par le biais des sommes prélevées sur les salaires de nos collaborateurs...
    A quand une mobilisation forte de toute la profession?
  • 02/04/2016 à 09:40
    *141
    alerter
    Pour qu'elle soit forte,il faut que nos entreprises n'en soient pas fragilisées,et que le slogan de mobilisation soit soutenu par la population. C'est possible. Sauf que ceux qui doivent mobiliser en sont psychologiquement incapables.
    Totalement etrangers aux luttes sociales, souvent élevés dans un milieu bcbg "où on ne se conduit pas comme ça", ils ne comprendront qu'une fois morts ,qu'il fallait bouger.
    Qu'est ce qu'on aurait risqué de plus? Eh bien d'avoir une chance de gagner.
  • 04/04/2016 à 09:48
    *294
    alerter
    @*141
    Entièrement d'accord avec vous.
    Amen.
  • 04/04/2016 à 17:27
    *141
    alerter
    j'ai vu Gilles Bonnefond a Pharmagora,je lui ai parlé de lancer au plan national la demande ' REGIME ALSACE MOSELLE POUR TOUTE LA FRANCE"...il n'avait jamais entendu parler de ça !!!!! Faut lire un peu le Forum du Moniteur, Gilles !!!!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...