22/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien, profession, ministre de la santé syndicat élus gouvernement avenir Dr

« Le manifeste est en cours de validation par l’ensemble de la profession. Pour être efficace, l’union est nécessaire. Je sens que cette unité se concrétise », déclare Gilles Bonnefond, président de l’USPO. A l’initiative d’une première réunion le 15 juin, le syndicat annonce la tenue d’une autre rencontre entre représentants de la pharmacie le mercredi 29 juin pour « valider les documents » et les envoyer aux représentants des pharmaciens, au gouvernement et aux élus.

Selon le syndicat, le manifeste sera assorti de dix propositions pour l’avenir de la profession. « La ministre de la Santé devra dire ce qu’elle veut faire avec les pharmaciens. La profession a besoin d’un pacte de confiance avec une enveloppe économique et des règles claires », martèle Gilles Bonnefond.

 






Les dernières réactions

  • 22/06/2016 à 16:25
    maignan jacques
    alerter
    La Ministre refera la meme reponse:" Adressez vous a la Secu,c'est du ressort de la nego'." Et elle aura bien raison,les ministres,ca passe,et le suivant "ne se sentira pas engagé par...."et demandera "une remise a plat",etc.. Alors que la Secu,elle, est toujours là.De plus,c'est elle la cause de l'economie desastreuse des professions de sante.En fait, il est temps de lancer la greve, pas la petite greve, la GRANDE,celle de la transmission de la continuité professionnelle.Au moment où les jeunes futurs bacheliers remplissent leurs fiches d'orientation,il faut leur dire "NE CHOISISSEZ SURTOUT PLUS LES METIERS DE SANTE,vous vivrez dans la mediocrité materielle.Objectif a atteindre: baisse de 20% des inscriptions en premiere année, de fac et d'ecoles.Tous les ans !!!par rapport a l'annee precedente. La VRAIE GREVE? C EST CA !Les nuisibles des gouvernements ne bougent que quand leur election est menacée.Alors,menaçons là!
  • 23/06/2016 à 06:43
    ppp
    alerter
    La négociation, se passe dans la rue, et le rapport de force.
    Rien a attendre d'une gentille réunion.
  • 23/06/2016 à 11:25
    maignan jacques
    alerter
    Acte 1 : tous les maitres de stage suspendent la prise de stagiaires de 1ere annee.C'est malhonnete de contribuer a envoyer des jeunes dans le marecage social en pleine decomposition,qui ne sait plus comment pourrir notre environnement economique.
    Puisque "la Secu, c'est bien" comme dit leur slogan, il faut montrer que "quand elle abuse, ça craint"....pour votre Santé.
    Acte 2: information sur la qualité de la Secu Alsacienne
    Acte 3: Information dans les classes terminales des lycées sur le theme "surtout,faites autre chose".
  • 23/06/2016 à 12:05
    agora
    alerter
    c'est la sécu et les réglementations qui solvabilisent la pharmacie
    voyez ce qui se passe quand on dérégule : plus de numérus clausus, publicité pour les pharmacies, Pharmacies supermarché, déremboursement, discount à tout va.....
    non merci
    nous ne sommes pas parfait (qui l'est ?) mais c'est pas si mal
  • 23/06/2016 à 12:32
    maignan jacques
    alerter
    Avant la Secu généralisée,epoque dont j'ai,etudiant, connu les dernieres années, on vivait mieux.Au debut, l'extension de la Secu a été solvabilisante pour les Francais de l'apres guerre,mais tres vite,elle a commncé a abuser de sa situation de monopole.Et maintenant, elle rejette les dossiers et autres tracasseries,et quelque soit ce qui la remplacera quand elle s'effondrera sous le poids de son cout,ça ne pourra pas etre pire pour nous.Comme la Balladurette au moment de l'arret,il y aura une periode d'adaptation,puis ca sera assaini. Enfin!
  • 23/06/2016 à 13:58
    Clopat
    alerter
    Coucou vous tous, vous avez oubliez sans doute que Mr Jospin avait signé un pacte avec les américains concernant le fameux "trou de la sécu". Un petit arrangement qui prévoyait un renflouement de la dette par nos amis d'outre atlantique en échange, nos cotisations sont devenues un fond de pension pour les retraités américains. Donc depuis longtemps la "sécu" n'existe plus.Alors pourquoi se plaindre puisque, à l'époque nous avons dit Amen!!!
  • 23/06/2016 à 17:36
    maignan jacques
    alerter
    Nous nous plaignons parce que nous payons 4 fois:
    -par nos cotisations d'employeurs - par nos marges ecrasées de chefs d'entreprise --par notre csg de contribuables encore imposables.--par la forte perte de valeur a la vente de notre entreprise.Mais les retraités americains,la belle epoque est finie pour eux: avec l'inflation zero,le taux de remuneration des obligations est devenu....negatif!!! (le fond de pension accepte de payer pour abriter son capital là où ça a l'air de tenir encore debout).
  • 24/06/2016 à 06:59
    ppp
    alerter
    Espérons qu'avec le BREXIT, le modèle Anglo-Saxon de l'Europe, en prendra un salle coup.
    Et que l'on reviendra à un modèle plus raisonnable, et surtout géré nationalement.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...