09/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Leclerc, Lactalis, retrait, lots DR

Dans un communiqué diffusé ce mardi 9 janvier, le groupe E.Leclerc reconnaît la vente de 984 unités de produits Lactalis vendus dans plusieurs de ses magasins après la procédure de rappel du 21 décembre, alors même que cette dernière avait été appliquée. Au total, dans les centres Leclerc, 154 843 produits ont été retirés des rayons et 5 659 produits ont été rapportés par les clients

« Des reliquats de produits (laits ou céréales infantiles) ont malheureusement été vendus dans certains de nos points de vente depuis le 21 décembre 2017, malgré l’application stricte du rappel de produits tel qu’il a été formulé par Lactalis en collaboration avec les autorités sanitaires », indique Leclerc.

Le groupe de distribution explique ce dysfonctionnement par la « résultante de la succession d’informations (3 rappels de produits, sur des lots différents, ont été lancés les 2, 10 et 21 décembre 2017) et de la présence d’un des produits rappelés dans une opération commerciale qui avait été prévue depuis 3 mois (opération annulée suite au rappel du 21 décembre) ». Des motifs en réalité peu clairs.

E.Leclerc indique réaliser un « audit des procédures pour identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et mettre en place les mesures correctives nécessaires ».

Les clients qui ont acheté ces produits après le 21 décembre, date du rappel des lots, sont appelés par les directions des magasins concernés, indique le groupe de distribution. Un numéro vert est mis à leur disposition : 01 71 53 51 20.






Les dernières réactions

  • 09/01/2018 à 17:58
    Kdo
    alerter
    Les grandes surfaces en général et leclerc particulièrement nous enfument ils font les questions et réponses pour pas pas leurs chercher des poux...
  • 09/01/2018 à 18:07
    ouf
    alerter
    ils ont du estimer que vu que les clients sont habitués a acheter de la m.... chez eux ils n'y avait pas lieu de la retirer de la vente !
  • 09/01/2018 à 19:59
    Nick64
    alerter
    Le problème chez Leclerc est qu’à force d’employer un noeud pour faire le travail de 3, les retraits peuvent passer inaperçus...
  • 09/01/2018 à 20:22
    pharm
    alerter
    Reste à savoir s il y aura des sanctions...
  • 09/01/2018 à 20:32
    will94
    alerter
    Voila pourquoi les produits de santé doivent rester en pharmacie...
  • 10/01/2018 à 01:02
    Grosnaz
    alerter
    Et apres ils viennent nous donner des leçons !
    Ca mériterai une bonne sanction exemplaire !
    Nous au moins les retraits de lots on les applique...
  • 10/01/2018 à 09:07
    Pharma44
    alerter
    On marche sur la tête !!
  • 10/01/2018 à 12:03
    Benoit5372
    alerter
    Bonjour,

    Je tiens juste à vous faire une remarque sur la photo choisie pour illustrer cet article. Je trouve ça dommage d’associer un article d’echec De retrait de lots dans les magasins Leclerc à une croix verte de pharmacie. En effet, ceci risque de générer des raccourcis dans la tête des lecteurs et du grand public: non retrait de lots: croix verte et Leclerc dans le même panier! Alors que les pharmacies ont très bien géré cette alerte et que nous démontrons une fois de plus que nous plaçons la santé et la sécurité de nos patients avant notre profit personnel.

    Benoît pharmacien
  • 10/01/2018 à 12:40
    coco
    alerter
    Et ils veulent vendre des médicaments... quelle honte.
  • 10/01/2018 à 15:04
    BREZHONEG
    alerter
    Tu as raison, Benoit , ça rappelle cette manie bete des télés qui presentent " le deficit (inexistant) de la Secu" avec,systematiquement une croix verte qui clignote sur l'ecran ,où bien des preparatrices en train de manipuler des boites .
    Le Resultat :une image de " pharmaciens nuisibles pour la protection sociale" dans la tete des gens. Le gouvernement peut leur taper dessus,ils le meritent bien,etc... !
  • 15/01/2018 à 08:06
    brucine
    alerter
    C'est une plaisanterie?

    Seules les branches accident du travail, vieillesse et famille ne seraient pas déficitaires en 2017.

    On pourra discuter tant qu'on voudra de la répartition du déficit de l'assurance maladie qu'il faut être d'une singulière mauvaise foi pour le nier.

    Il restera en 2017 et malgré une embellie salariale à 3,6 milliards d'euros, soit au même niveau qu'en 2016 n'eût été une pirouette comptable alimentant d'un milliard d'euros un "fonds pour l'innovation pharmaceutique".

    Certes, on argumentera que, sur un budget global de l'ordre de 400 milliards d'euros, cela ne représente que 1% ou, comme on aime souvent l'illustrer, 3-4 jours de fonctionnement: mais la sécu n'est pas une PME qui est fondée à demander à son banquier de financer sa trésorerie eu égard à un déficit conjoncturel.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

L'augmentation du point salarial de 1,6 % est-elle suffisante ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK