13/11/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Plusieurs patients ont décidé de saisir la justice pour obtenir réparation des dommages subis par la prise de la nouvelle formule de Levothyrox. Les patients ont deux choix : soit saisir le juge civil, soit le juge pénal. Le dossier civil porté par Maitre Christophe Lèguevaques Le 30 octobre 2017, nos confères du Dauphine Libéré ont révélé que l’usine Patheon de Bourgoin-Jallieu fabrique depuis plusieurs années Eutirox, destiné au marché italien. Face à cette information, Maitre Christophe Lèguevaques a diligenté plusieurs actes de procédure dans le cadre de l'action collective et conjointe. Suite à ceux-ci, le 10 novembre 2017, les laboratoires Merck et le ministère ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 14/11/2017 à 01:08
    Gronaz
    alerter
    Et moi je l attaquerai bien pour dénonciation calomnieuse cette chère dame !
  • 14/11/2017 à 07:38
    MAURICE
    alerter
    vas-t'on aussi attaquer les médias, pour avoir créé la panique?
  • 15/11/2017 à 14:55
    Sylviane91
    alerter
    Lévothyrox, où en est-on ? Réponse ci-dessous à la date de la mi-novembre 2017

    Bilan actuel :

    Médicament n° 1, alternative 1 : Nouvelle formule. Bien évidemment, on la trouve dans toutes les pharmacies.

    Médicament n° 2 : Les gouttes (Laboratoires Serb). Elles sont autorisées seulement aux enfants et aux personnes qui ont des problèmes de déglutition (la formule est interdite aux autres). Donc ce n'est pas une vraie alternative.

    Médicament n° 3 : Ancienne formule. Depuis le 3 octobre, on ne le trouve plus dans aucune pharmacie. Il ne s'agit donc pas d'alternative.

    Médicament n°4 : L. Thyroxime Hehning, il est très difficile à trouver. Il faut faire 5 pharmacies, voire 20 pharmacies avant de le trouver. Parfois on ne le trouve pas. Parfois on arrive à le trouver à condition de le commander un moins à l'avance auprès de la pharmacie (si elle veut bien le commander). Il y a une liste d'attente en plus...Bref, c'est ingérable.

    Donc bilan à la mi-novembre : il n'y aucune alternative actuellement par rapport à la Nouvelle formule, sauf à :

    - Aller acheter son médicament à l'étranger (pas donné à tout le monde) ou à se le faire envoyer depuis l'étranger.
    - Ou bien à faire partie des "happy few" qui ont réussi à se procurer le L. Henning.

    Donc tout pousse les patients à consolider bien gentiment le monopole de Merck, que le produit leur convienne ou non.

    Même pas de concurrence avec un deuxième produit. Honteux.
  • 15/11/2017 à 23:23
    brucine
    alerter
    Bizarre, z'avez dit bizarre?

    Il a existé à une époque une concurrence avec des génériques de Lévothyrox qui sont morts de leur belle mort parce que personne n'en a jamais voulu: on ne peut à la fois plaider pour pour la rupture d'un monopole en faisant tout pour qu'il perdure.

    Et on n'entend pas non plus parler de monopole pour d'autres molécules orphelines soit parce que les brevets en interdisent encore les génériques soit, à défaut que leur volume et prix de vente soient significatifs, que des génériqueurs aient jamais voulu s'y essayer.

    Rappelons enfin que, hors le cadre un peu exotique du "co-marketing" (2 labos commercialisent ensemble la même chose, exemple Médiatensyl-Eupressyl), le droit des brevets interdit en France cette concurrence hors génériques à l'échéance des brevets ou vente spontanée de la licence avant de la part d'un fabricant.
  • 16/11/2017 à 08:02
    Sylviane91
    alerter
    Brucine, à propos de générique (qui ont une place très particulière concernant les médicaments à marge thérapeutique étroite - médicaments pas très nombreux d'ailleurs), j'ai trouvé cela, qui m'a interpellé :

    "Bien sûr, comme il s’agit de la même molécule, on est en droit de supposer que seule la phase d’absorption peut être influencée par la formulation et que distribution, métabolisme et élimination n’ont pas de raison de l’être. Mais justement, on commence à mieux appréhender l’importance des transports actifs et du métabolisme présystémique dans la muqueuse digestive, et donc de la variabilité interindividuelle et des interactions médi-camenteuses à ce niveau. Ces interactions ont essentiellement un impact pharmacocinétique, mais c’est bien sur la seule évaluation pharmacocinétique que les génériques obtiennent leur AMM. "

    C'est un extrait de l'Editorial de la Lettre du Pharmacologue datée du 1er trimestre 2008, intitulée : Formulations génériques des médicaments à marge étroite thérapeutique.

    (Je ne sais s'il est permis de mettre des urls sur le forum)

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...