02/11/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
vaccination à l’officine, Giphar, Opinion Way, vaccination pharmacien, vaccin grippe, vaccin, grippe, pharmacien Alexander Raths - Fotolia

Le groupement de pharmaciens Giphar a demandé à Opinion Way de réaliser une enquête auprès des Français sur le thème de la vaccination antigrippale à l’officine.

Menée auprès de 1002 Français entre le 30 août et le 11 septembre 2017, elle révèle qu’un Français sur deux a entendu qu’il était possible de se faire vacciner chez son pharmacien.

22 % des Français interrogés qui ne se sont jamais fait vacciner contre la grippe seraient encouragés à le faire auprès de leur pharmacien. Et la possibilité de se faire vacciner de façon globale par celui-ci pousserait près d’une personne sur deux à se mettre à jour dans ses vaccinations.

Enfin, 2 Français sur 10 seraient prêts à se faire vacciner contre la grippe chez leur pharmacien pour moins de 5 € et 2 autres Français sur 10 pour une somme comprise entre 5 et 10 €.

Des résultats encourageants alors que plus de 22 000 personnes ont déjà été vaccinées par le pharmacien au cours de l’expérimentation de vaccination antigrippale à l’officine.

 






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 02/11/2017 à 20:17
    14
    alerter
    pipeau pipeau pipeau
  • 03/11/2017 à 09:50
    ouf
    alerter
    pharmacien =vaccinations low-cost

    et chez le médecin il seraient près a y mettre combien ?
  • 03/11/2017 à 14:49
    BREZHONEG
    alerter
    J'ai une femme de medecin tres "consommatrice militante" , tres" je cherche les prix bas" dans ma clientele.J'ai donc décidé de lui demander pour quel prix son mari ORL me regarderait les polypes du nez.Elle me donne un chiffre : oh lala,mais c'est beaucoup trop cher !!,On peut se la faire faire chez X pour 10e de moins! Comment ça, ce sont les tarifs? Il y a entente et non concurence,alors? Ne rigolez pas: c'est ce qui vous attend pour les services divers et variés qu'on nous propose de faire pour soit disant compenser la baisse de rentabilité des medocs.La seule solution pour eviter ça,ce sera de les faire en tiers payant.Là, "j'paye pas",n' est ce pas....Donc,c'est la Secu qui fixera le prix,jamais réévalué....et ce sera bas pour tout le monde ,bien evidemment.
  • 03/11/2017 à 22:34
    Jarod
    alerter
    @brezhoneg
    la seule soluc offerte pour compenser la baisse ce sont les entretiens et l'ETP ! et comme ça ne décole pas vraiment sauf dans les services cliniques des CHU je me demande comment ça va se finir tout ça !
  • 07/11/2017 à 17:28
    BREZHONEG
    alerter
    Entretiens 2015 :12 000 ,entretiens 2016; 9 000.....Bien joué la Secu !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK