10/10/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médecins, loi, santé, convention, vaccination, maladie, pharmaciens Jarmoluk/Pixabay

A l’heure où des milliers de pharmaciens se tiennent prêts, dans les deux régions où elle est expérimentée, à pratiquer la vaccination antigrippale, voilà que resurgit l’idée d’un stockage des vaccins dans les cabinets médicaux.

Cette option avait été défendue par des représentants des médecins et permettait d’atteindre un compromis avec la profession pharmaceutique désireuse d’expérimenter le geste vaccinal. Adoptée dans la loi santé de Marisol Touraine, elle avait été plus tard retoquée par le Conseil constitutionnel.

Défenseur de cette proposition il y a un an, le syndicat de médecins généralistes MG France vient de la relancer sous forme d'un projet de convention qui pourrait être conclue, à titre expérimental, entre médecins et pharmaciens. Elle serait signée de gré à gré entre un pharmacien et un médecin. Cette mise à disposition n’est possible que pour les patients dont la vaccination est prise en charge à 100 % par l’assurance maladie et qui sont munis d’un bon de délivrance du vaccin fourni par l’assurance maladie ou édité spécifiquement pour ce patient par le médecin sur le site de l’assurance maladie, précise le document.

Du côté du pharmacien, il faudrait s’engager à délivrer gracieusement un lot de 10 vaccins antigrippe par semaine, en une ou deux fois selon la capacité de réfrigération du cabinet médical. En retour, le médecin s’engagerait à fournir chaque semaine au pharmacien les bons de délivrance des patients ayant bénéficié de ce service. Le pharmacien complèterait alors le stock hebdomadaire en fonction du nombre de vaccins utilisés. Au final, pharmaciens et médecins comptabiliseraient le nombre de vaccins délivrés selon ce protocole et le nombre de bons remis, et déposeraient chaque semaine ces éléments sur un site spécifique, à des fins d’évaluation du dispositif.






Les dernières réactions

  • 10/10/2017 à 16:22
    Jarod
    alerter
    donc en résumant , la MG france, qui représente le pire que la médecine peut souhaiter, voudrait que les médecins détiennent les vaccins mais est totalement contre l'idée que les pharmarciens vaccinent ( on rappelle que ce sont eux qui se sont opposés farouchement il y a 1 ou 2 ans !!)
    franchement leur prise de position est pitoyable
  • 10/10/2017 à 18:12
    pharmaciencensuré
    alerter
    Pourquoi pas fournir 10 vaccins mais aux conditions suivantes :
    - que le lieu de stockage soit validé par l'inspection de la pharmacie
    - que la valeur du stock soit sécurisé par un chèque de caution de 610 €
    - aucun vaccin repris (chaîne du froid) et donc facturation des vaccins non utilisé.
  • 10/10/2017 à 19:54
    Rix
    alerter
    Mouhahahaha quand les professions de santé sont pris pour des ânes . Et comme certains le sont , ils courent vers la division, tous uni contre le gouvernement ? Même pas en rêve trop occupé à se fritter pour des clopinettes , triste
  • 10/10/2017 à 20:39
    pharm
    alerter
    Ca sent l'incitation au compérage...je me trompe???
  • 10/10/2017 à 21:58
    ouf
    alerter
    quand on veut commencer à faire le travail des autres ils ne faut s'étonner que d'autres veuillent faire le votre !
  • 10/10/2017 à 23:34
    Jarod
    alerter
    c'est bizarre au Canada les pharmaciens ont bien plus de responsabililtés et une bien meilleure reconnaissance et tout se passe très bien !!
    vaccination dans presque toutes les provinces, adaptation des posos AVK, conciliation médicameuteuse très développée .... ( et oui font de la clinique !! comparée à nous ! ) donc on peut vacciner ! mais bon l'Ordre des médecins et leur surpuissance freine l'avancée !
  • 11/10/2017 à 00:27
    pharmaco2b
    alerter
    Mais c est quoi cette usine a gaz!!chacun chez soi et les vaches seront bien gardees!!
  • 11/10/2017 à 07:24
    rab74
    alerter
    sûr que compérage il y aura! et mg France a fait ses preuves : mediator (prescriptions de plusieurs années), valproate (encore des bb valproate en 2016), levothyrox ( changement de traitement sans contrôle de tsh)....si ils tiennent leurs frigos comme ils tiennent leurs dossiers patients, la vaccination en générale est morte et les avocats vont se régaler...ceci dit il y a encore d'excellents généralistes avec qui ce serait jouable, mais comme on ne peut pas choisir, évitons si possible!
  • 11/10/2017 à 07:25

    alerter
    A chacun son rôle comme déjà cité !
    Et quid du respect de la chaîne du froid, de la traçabilité du frigo chez le médecin ??
  • 11/10/2017 à 07:32
    MAURICE
    alerter
    Diviser pour régner, monter les professions les unes contre les autres, permet aux gouvernants d'appliquer leurs politiques débiles.
    A quand un front commun des professions de Santé contre la politique comptable de L’État.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK