09/10/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
tube granule homéo DR

L’avis récent de l’European Academies Science Advisory Council (EASAC) sur l’homéopathie, dans lequel sont pointés une absence d’efficacité et une certaine dangerosité de cette spécialité, a déclenché les foudres des homéopathes. Le Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), dans un communiqué de presse publié le 6 octobre dernier, démonte point par point les arguments des académiciens.

Inefficacité ? Les homéopathes reprochent à l’EASAC son manque d’impartialité dans le choix des études scientifiques sélectionnées pour leurs conclusions, rappelant au passage plusieurs méta-analyses en faveur de l’homéopathie, dont l’une fut plébiscitée pour sa qualité par la revue scientifique Lancet (Klaus Linde, Lancet, 1997).

Nocivité ? En comparant les chiffres obtenus par l’opposant à l’homéopathie Edzard Ernst (4 décès sont imputables à la pratique homéopathique dans le monde sur une période de 34 ans) et ceux de l’Agence européenne du médicament (200 000 décès sont chaque année provoqués suite aux effets indésirables des médicaments allopathiques), les homéopathes excluent toute dangerosité de l’homéopathie. Bien au contraire, les résultats de la récente étude EPI 3 démontrent qu'avec l'homéopathie existe une réduction de la consommation de médicaments aux effets indésirables et aux risque de mésusages non négligeables (AINS, antalgiques, antibiotiques et antidépresseurs) sans perte de chance potentielle pour le patient.

Sécurité ? Les médicaments homéopathiques mis sur le marché répondent aux normes de qualités les plus élevées, avec contrôles et inspections régulières attestant de leur fiabilité et sécurité. 

Gaspillage économique ? Le SNMHF estime le coût de l’homéopathie à 0,29 % des remboursements de médicaments en France. Un coût négligeable pour la collectivité.

Manque de professionnalisme ? Les homéopathes restent avant tous des professionnels de santé. Pour le SNMHF, « les médicaments homéopathiques sont prescrits ou conseillés par des professionnels de santé (médecins, pharmaciens, sages-femmes...) formés. Ces derniers sont en capacité de faire un choix éclairé sur le traitement à dispenser après un diagnostic et un pronostic rigoureux ».

Cette prise de position ne clôt pas pour autant le débat sur l'homéopathie. 






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 09/10/2017 à 16:49
    Jarod
    alerter
    ne clos pas certes mais elle fait plaisir ! enfin il y a une réponse ! elle se faisait attendre
  • 09/10/2017 à 16:51
    drlouzou
    alerter
    Personne ne conteste les bienfaits de l’action placebo de l’homéopathie , néanmoins , soyons sérieux , à l’heure des économies , arrêtons de rembourser ce qui n’a pas lieu de l’être
  • 09/10/2017 à 17:09

    alerter
    Certes l'homéopathie est un excellent placebo, mais il vaut mieux qu'elle reste remboursée pour ne pas que les médecins reportent leurs prescriptions d'anxiolytiques sur des benzos pour leurs patients soulagés par de l'homéo par exemple...
  • 09/10/2017 à 23:16
    Jean-Paul
    alerter
    Ajoutons que les médicaments homéopathiques sont dispensés de l'AMM. Les seuls médicaments qui n'ont pas à faire la preuve de leur efficacité.

    Quant à dire que les patients qui ne se verraient plus prescrire le placebo homéopathique, ils seraient poussés vers des médicaments "lourds". C'est méconnaître à la fois les médecins, et les patients eux mêmes.
    Les patients ont juste besoin de vérité, de transparence. Et d'une médecine fondée sur les preuves.
  • 10/10/2017 à 07:35
    N.T
    alerter
    Soyons clairs. Ce qui dérange le plus des grands laboratoires pharmaceutiques c'est le succès de l'homéopathie Quand mon arrière-grand-mère avait besoin de médicaments homéopathiques elle devait les commander en Angleterre . Desormais on en trouve partout et même des médecins allopathe les conseillent à l occasion en particulier aux bébés. Les vétérinaires en utilisent aussi et constatent leurs bienfaits alors cessons de parler d'effet placebo ou bien cet effet-là devrait être analyse car il est vraiment extraordinaire
  • 10/10/2017 à 09:05
    manuel
    alerter
    L homéopathie n est pas un placebo je l'utilise et il faut arrêter de dire n importe quoi c est efficace et sa évite les traitements lourds comme j'ai pu avoir mon corps ne supportait plus donc mon médecin ma dit on tente et je suis bien contente d avoir recours à ce traitement alors qu'on laisse le remboursement car moi je dis on rembourse bien d autres médicaments qui n non pas leurs places donc pensé à ceux qui sont sous hemeopathie vois la pas plus compliqué que ça
  • 10/10/2017 à 10:53
    Fabrice
    alerter
    Bonjour
    Oui pour l'homéopathie, moi j'en prends régulièrement pour le mal de dos,articulations,fatigue,stress,mal de ventre,rhume et autres... Moi je préfère l'homéopathie au gros médicaments douloureux pour l'intestin et le moral surtout que la plupart des médicaments sont des cochonneries et provoque du mal; ça soigne d'1 coté et détruit de l'autre. Malheureusement ont ne parle pas de médicaments douloureux et fabriquer juste pour des enseignes ou entreprises qui veulent le monopole et vendre a tout prix... Attention a ne pas dire de fausses accusations sur l'homéopathie surtout venant EASAC... Moi je suis heureux de l'homéopathie et le défend. Merci a mon médecin homéopathe...cordialement
  • 10/10/2017 à 11:05
    Jean-Paul
    alerter
    On peut chacun ajouter sa propre expérience, sa croyance...
    Certes respectables... Mais sans aucune valeur scientifique.
    La médecine moderne s'est construite sur l'évaluation, en double aveugle contre placebo.
    Il ne s'agit pas d'interdire quoique ce soit. Mais de savoir ce que la collectivité doit assumer sur le plan financier. Si on doit rembourser tous les traitements sous prétexte que tel ou tel dit que ça lui fait du bien, on s'arrête où ?
  • 10/10/2017 à 14:25
    Chantal
    alerter
    Bj
    Je suis soignée par un dr homéopathe depuis 37 ans et je peux vous dire que c est efficace.
    Il faut juste avoir un bon médecin et surtout bien expliquer ses problèmes. Ne pas hésiter à retourner le consulter pour paufiner au besoin le traitement. Par contre pris sans prescription ce n est pas toujours top.
    Cela évite de prendre des médicaments avec effets secondaires énormes.
    J ai perdu un enfant de 24 ans je peux vous dire que la souffrance est énorme je n ai pas pris d anxiolytique j ai là aussi recouru à mon medecin homéopathe et le traitement ma beaucoup aidé.
  • 10/10/2017 à 14:53
    sas
    alerter
    pourquoi parler encore d'effet placébo si ce n'est pour induire un EFFET DE MODE SEMANTIQUE ! histoire de bien formater les gens dans le sens de la grosse machine à fric de l'industrie pharmaceutique notamment en rabaissant les personnes qui utilisent l'homéopathie et en les faisant passer pour des idiots .
    Si il y a "effet placébo"avec l'homéopathie alors les animaux ont un esprit bien plus puissant que nous .....Puisque ça marche très bien sur eux !
    Pour moi , l'homéopathie montre au contraire que nous avons un encodage propre à chacun (déterminé par l'age , la vie familiale ...)qui s'exprime physiquement et l'homéo répond aux codes internes bien réels en stimulant ces codes par sa similitude (le principe même des vaccins! )
  • 12/10/2017 à 02:27
    cH-arlatan 9cH
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 12/10/2017 à 07:39
    rab74
    alerter
    si on en est là, que dire des anti cancéreux avec amm qui ne prolongent ni n'améliorent la vie du patient et qui sont élaborés "tout à fait scientifiquement"? on s'est beaucoup moqué de Pasteur en son temps, académie de médecine en particulier, semelweiss a été viré de l'hôpital quand il a évoqué les mains sales des obstétriciens comme cause de décès périnataux...soyons pragmatiques et acceptons ce qui fonctionne, même si on n'en connaît pas forcément le mécanisme. Après tout, les pommes tombaient des arbres avant que Newton n'établisse la loi de la pesanteur! Charlatan9ch, vous êtes aussi sectaire que ceux que vous décriez
  • 12/10/2017 à 09:20
    sepia
    alerter
    Tout est fait pour semer le doute et discréditer une pratique respectueuse du vivant, consacrée par l'usage...
    Ne vous y trompez pas, c'est en effet qu'elle dérange !
    Les médecins homéopathes ont une sagesse et une perception des êtres vivants qui dépassent de loin les capacités des simples prescripteurs que la fac a fait de certains médecins...
    L'homéopathie rend de grands services, notamment chez les plus fragiles /bébés. Effet placebo !?! Laissez-moi rire !
  • 12/10/2017 à 11:54
    edouriez
    alerter
    Pour les adeptes de l'homéopathie, malheureusement une expérience ne fait pas une vérité. Votre cas perso sera toujours contre balancé par les études qui ne montrent aucune efficacité de cette croyance. Concernant cette étude, sa valeur scientifique est nulle. Quel a été le critère de recrutement des médecins? Il suffit de recruter des gros prescripteurs allopathiques pas forcément en accord avec les recommandations et adeptes du NS pour favoriser l'homéopathie. Par ailleurs la patientèle homéopathique est différente de l'allopathique, donc les populations comparées ne sont pas identiques. De plus, sur quels critères les pathologies ont-elles été définies: un vague à l'âme, une vraie dépression? On n'est donc pas sur que ce soit les mêmes pathologies suivies dans les 2 groupes. Donc les groupes ne sont pas comparables car les populations, les pathologies ne sont pas identiques. De plus, seuls les participants consentants ont été recrutés, donc il y a aussi un biais de recrutement accentué par l'absence de double aveugle. En résumé, EPI3 est une étude financée par un sponsor directement impliqué (Boiron) dans la survie de cette croyance pour exister, qui compare sans double aveugle, 2 groupes non tirés au sort sur des pathologies non clairement définies sans respect des règles basiques d'une étude scientifique clinique. Par conséquent, EPI3 ne vaut rien, n'a pas sa place dans une revue scientifique et doit être oubliée.
  • 12/10/2017 à 18:50
    Bingo
    alerter
    Il y en a qui touchent des gros soussous des labos allopathiques ici ... C'est de bonne guerre, mais comme d'habitude ce sont ceux qui dépensent le moins qui vont être pénalisés, et le paracetamol à 5 euros qui détruit le foie à petit feu et bien ça passe encore.
  • 13/10/2017 à 12:19
    Tuya 35
    alerter
    Moi je veux bien passer pour une simplette d'utiliser l'homéopathie, mais voilà, mes collègues s'arrêtent de travailler parce qu'elles ont mal ici ou là, et moi, je me soulage avec mes granules, les otites de mon fils, ses laryngites avec une respiration sifflante à 3h du matin, la prévention contre la grippe depuis 40 ans je n'ai pas eu la grippe, grâce à influenzinum, j'ai pu arrêter un anti dépresseur en quelques semaines avec une prescription parfaitement adaptée. hier j'avais mal à la gorge et mal à la tête, le rhume menaçait, et grâce à l'homéopathie, ce matin je vais bien. Mon mari lui, a eu un accident cardiovasculaire lié à une hypertension, et le cardiologue lui a prescrit deux médicament anti hypertension, et 6 mois après mon mari a commencé à souffrir de douleurs musculaires, il ne tenait plus debout, puis des douleurs articulaires, il a cru qu'il allait se paralyser, finalement il a dû être hospitalisé, et après 6 semaines d'examens les rhumatologues lui ont "trouvé!" une polyarthrite Atypique. Alors ils lui ont prescrit de la cortisone de l'Acupan du paracétamol, du tramadol. Et après quelques mois, il a eu une rupture d'un tendon de l'épaule droite, puis deux mois après une tendon de l'épaule gauche, mais là j'ai décidé de fourrer mon nez dans les notices, et bien sur les ruptures des tendons étaient dues à la cortisone. Et les autres symptômes que j'avais attribué à l'accident cardiovasculaire( perte de mémoire, fourmillements, douleurs musculaires et articulaires, sensation des tête vide, étaient décrits dans les notices des médicaments hypotenseurs....Alors avec l'accord de mon mari , j'ai supprimé de son pilulier les hypotenseurs et après une semaine seulement, il n'avait plus mal nulle part. reste qu'il faut traiter l’hypertension alors nous sommes à la recherche d'un bon homéopathe dans la région où nous vivons maintenant. Déjà deux consultés mais pas satisfaisants. Alors remboursée ou non, pour nous ce sera l’homéopathie.
  • 14/10/2017 à 15:30
    N.T
    alerter
    Oui...justement. ...comme je le signalais précédemment ce ne sont plus quelques personnes isolées qui utilisent l'homéopathie mais une foule de plus en plus importante ...donc..pourquoi interdire ?....si ce n'est parce que ça dérange les grands laboratoires. .
  • 14/10/2017 à 15:47
    Jean-Paul
    alerter
    C'était prévisible...

    1) Une succession de témoignages. Mais les témoignages, aussi nombreux soient-ils, ne font pas vérité médicale. La médecine moderne s'est construite sur ce qu'on appelle les "essais randomisés en double aveugle", pour s’abstraire de la subjectivité individuelle (comment attribuer une cause à une guérison ?). Je suis certain qu'il va y avoir encore des dizaines de témoignages en réponse à ce mail... Ça ne peut que conforter ceux qui croient, mais pas prouver quoique ce soit.

    2) La théorie du complot en pointillés : la big pharma, l'argent... N'oublions pas que Boiron, n°1 des médicaments homéopathiques s'intéresse aussi à l'argent. Et fait partie de la "pharma", même si c'est moins big (mais ça change quoi ?). La vraie question est : qu'en disent les études, les agences sanitaires ? Alors, on peut toujours dire que quand on n'est pas d'accord, c'est de la mauvaise science avec des experts vendus, et quand on est d'accord, c'est de la bonne science avec des chercheurs honnêtes.... Mais c'est alors un débat stérile.

    3) Il n'est pas question d'interdire l'homéopathie. Chacun fait ce qu'il veut : homéopathie, rien, pèlerinage à Lourdes (ça marche selon ceux qui y vont, et il ne s’agit pas de contester leur ressenti, juste de dire que la collectivité n'a pas à rembourser les pèlerinages à Lourdes, mais elle n'a pas à les interdire non plus).
    Sinon, sur quels critères faut-il rembourser des traitements ? Pourquoi l'homéopathie et pas Lourdes ? Pourquoi pas telle pilule miracle et pas telle autre ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK