05/10/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Laurent Lefort

A partir du vendredi 6 octobre, près de 3 000 pharmaciens situées en régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine vont, à titre d’expérimentation et pour une durée de 3 ans, vacciner à l’officine des adultes contre la grippe saisonnière. Des adultes mais pas tous les adultes. Les femmes enceintes, les personnes qui n’ont jamais été vaccinées contre la grippe et/ou qui sont à risque particulier identifié pendant l’entretien pré-vaccinal obligatoire sont exclues du dispositif. « Je suis convaincue que cette expérimentation sera un succès au regard de l’engagement des nombreux pharmaciens des deux régions concernés (…). Cette réussite nous permettrait d’envisager une extension de cette ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 06/10/2017 à 11:37
    Potard 17
    alerter
    Est-ce vraiment une bonne idée? Même si cette vaccination à l'officine ne nécessite pas une formation complexe et/ou de longue durée, il est indispensable que l'officine dispose d'un espace particulier et discret bien adapté à cet acte (ce qui n'est pas le cas de toutes les pharmacies).
    Et quelle sera la valorisation de l'injection par le pharmacien et du temps consacré dont celui de la partie administrative?
    Par ailleurs et une fois de plus, cela provoque dans les forums de médecins des réactions du genre:"Vaccination par les MG, puis par les IDE, puis par les pharmaciens... Bientôt par les ostéopathes?" Le médecin qui en est l'auteur oublie simplement la vraie question qui est selon moi: pourquoi cette vaccination (injection simple en SC) est-elle facturée comme une consultation lorsque la visite chez le médecin se limite à ce seul acte?
    Ce même médecin feint d'ignorer:
    - que le passage chez l'infirmier est infiniment moins coûteux pour la Sécurité sociale et tout aussi sécurisé;
    - les revendications réitérées d'un certain nombre de ses confrères pour détenir des stocks de vaccins dans leurs cabinets. Ces derniers n'évoquent jamais le respect de la chaîne du froid qui impose des équipements spécifiques dans les pharmacies et acquis avec leurs propres deniers.
    Ah, je rêve d'un jour où les différentes professions de santé se respecteront sans essayer d'empiéter les unes sur les autres...
  • 06/10/2017 à 14:51
    BREZHONEG
    alerter
    Pas de rendez vous avant juillet chez les medecins surbookés. :o) Heureusement,il y aura la télé vaccination.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK