26/09/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
santé, ministre, médicament, malades Philippe Matsas

La dispensation des médicaments à l’unité figurait parmi les promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Où en est aujourd’hui ce projet ? La question a été posée par BFM TV/RMC à Agnès Buzyn, ministre de la Santé, ce mardi 26 septembre.

« Cela paraît une bonne idée mais c’est assez complexe. Car vous perdez la traçabilité de la boîte et il y a des risques pour les malades », estime la ministre. Elle indique attendre les résultats d’une expérimentation actuellement menée pour savoir « si ça fonctionne et quels sont les risques ».

« Je suis favorable à ce qui peut faire des bénéfices pour la Sécurité sociale et éviter la gabegie de médicaments », a conclu Agnès Buzyn.






Les dernières réactions

  • 26/09/2017 à 19:41
    pov
    alerter
    Elle ne connait pas le dossier... La dispensation à l'unité ne fait pas faire d'économie!
  • 26/09/2017 à 20:07
    MARGT
    alerter
    LA LOGIQUE DE L'ANCIEN CONDITIONNEMENT EST À ABANDONNER.NORMALEMENT LA DAU DEVRAIT GÉNÉRER DES ÉCONOMIES CAR MOINS DE GASPILLAGE..
  • 26/09/2017 à 20:12
    Sakura
    alerter
    Comme si les pharmaciens n'avait pas assez de travail. Et bonjour les risques de confusion et de danger pour les patients
  • 27/09/2017 à 07:24
    MAURICE
    alerter
    Margt Vous êtes pharmacien(ne) pour croire que couper les blister, ou compter les médicament photocopier la notice, rajouter un emballage, enregistrer les données, peut générer des économies, sans parler du temps de travail (et oui il y a un prix,) acheter un robot (qu'il faut bien amortir). Le simple bon sens démontre que ce n'est pas possible.
    Nous n'avons pas d'EHPAD et en sommes bien heureux.
  • 27/09/2017 à 07:35
    rab74
    alerter
    mme buzyn commence à me gonfler grave: par cette prise de position (qui m'arrange pour l'instant!) elle prouve qu'elle ne connaît rien ni au médicament, ni aux conditions de notre exercice actuel. passer 15 jours sur terre à se renseigner correctement ne devrait pas la tuer et permettrait d'avancer plus sûrement et efficacement. j'ai de plus en plus de mal à reconnaître l'autorité quand elle n'est pas documentée. La traçabilité n'est pas vraiment un problème (les logiciels de PDA le font très bien, et on le fait déjà pour les stupéfiants). le problème c'est le temps passé pour ce genre d'activité: gérer l'attente des patients, rémunération (une ordo va prendre environ 20 à 30 min)? Donc son analyse est à côté de la plaque, ça laisse mal augurer de la suite! en poussant la logique plus loin, puisqu'il s'agit d'assurer la sécurité des patients, pourquoi ne prendrions nous pas le traitement à leur place? on en a les compétences.
  • 27/09/2017 à 10:15
    BREZHONEG
    alerter
    Et puis la question a deja été tranchée il y a 35 ans par Bruxelles,où le Comité ad hoc a choisi la boite carton car c'est le meilleur vecteur d'informations pour aller jusqu' à l'utilisateur final.
  • 27/09/2017 à 10:25
    Pharmacien Anonyme
    alerter
    Maurice, croyez-vous vraiment que si dispense à l'unité il y a, que les conditionnements seront les mêmes ? Nous aurons de grandes bandes de blisters souples à découper avec la traçabilité au dos (identification, lot et expiration). Et un tas de notice à distribuer ^^

    Mais je pense aussi que c'est une chimère de se dire que la dispensation à l'unité fera faire des économies au système de santé. A la limite que cela concerne uniquement les antibios ou alors il faut aller plus loin et préparer des piluliers. Et avec un honoraire à la clé !
  • 29/09/2017 à 00:33
    Potard17
    alerter
    Restons positifs! Cela fait du bien de constater que notre nouveau ministre de la santé, Agnès Buzyn, semble parfaitement consciente des risques engendrés pour les patients par la dispensation à l'unité!
    Mais il n'y a pas que le problème de traçabilité, il y a aussi la perte d'informations telles que la notice, les pictogrammes et mentions obligatoires sur les boîtes, etc

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK