21/09/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
DPC, pharmacien, pharmacie, ailleurs, argent Dimitry Vereshchagin

Le Conseil de gestion de l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) a acté la décision de prélever 3,8 millions d’euros sur le budget de 15 millions d’euros affecté à l’officine en 2017 (soit plus de 25 %) pour venir en aide aux branches en insuffisance financière.

« Cette somme va financier les formations DPC des médecins et des infirmiers à hauteur respectivement d'environ 2/3 et 1/3. Cette situation est inadmissible », tempète Philippe Gaertner, président de la FSPF.

A ce jour, l’officine n’a pas consommé l’ensemble de son budget. « Mais la baisse des prises en charge, le changement des règles du jeu et le refus de l’agence de prendre en charge les formations sur l’expérimentation de la vaccination antigrippale n'ont pas aidé les pharmaciens », explique-t-il.

Sans réponses de la part de l’ANDPC, la FSPF en appel à Agnès Buzyn. Le syndicat demande à la ministre de la Santé notamment le rétablissement des prises en charges individuelles du DPC à la hauteur de 2016, et la prise en charge de la formation, dans les deux régions expérimentatrices, pour la vaccination antigrippale au titre du DPC. « La vaccination n'est-elle pas, aujourd'hui, une priorité de santé publique du gouvernement ? », s'interroge Philippe Gaertner. 






Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Les dernières réactions

  • 22/09/2017 à 07:09
    MAURICE
    alerter
    Les médecins seraient-ils si mal formés, qu'il est nécessaire de voler les pharmaciens ?
  • 22/09/2017 à 07:37
    rab74
    alerter
    sûrement: 20 ans après, toujours pas capables de rédiger une ordo de stupéfiants correctement, pas capables de remplir une PEC de perfusion à domicile, pas capables d'intervenir sur des dénutritions flagrantes avec escarres...mais bien capable de dire à leurs patients de fuir notre officine quand on s'avise de demander une clairance à la créatinine pour valider une ordo de lithium. Sûr qu'une bonne formation à la coopération s'impose, pour nous tous, car ça devient pénible, surtout pour les patients qui ne savent à quel saint se vouer. Après, déshabiller Pierre pour habiller Paul, n'a jamais été une bonne technique....rassurez vous, on va voir bien pire vu le rapport que la Cour des Comptes est en train de nous pondre!
  • 22/09/2017 à 15:02
    miroirauxalouettes
    alerter
    quelles sont les compensations ? Gaertner ou l'USPO doivent utiliser ce fait comme un levier pour obtenir d'autres choses plus intéressantes pour les pharmaciens.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK