12/09/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne Drouadaine

Le Moniteur des pharmacies. Avez-vous de nouveaux éléments concernant l’enquête de pharmacovigilance concernant le Levothyrox ? Dominique Martin. Près de 9000 cas de déclarations ont été effectués sur le portail de signalement. Ils font l’objet d’un traitement de la part des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV). Cette analyse n’est pas encore terminée. Les résultats complets seront connus en octobre. A l’heure actuelle, 313 observations ont fait l’objet d’une remontée au niveau de la base nationale de pharmacovigilance (BNPV). 63 cas validés ont été identifiés répartis en 50 cas d’hypothyroidie et 13 cas d’hyperthyroidie. Ces résultats sont évidemment provisoires. Pour les patients présentant des déséquilibres ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 12/09/2017 à 21:42
    pharmaco2b
    alerter
    bla bla bla!!!!80%d hypo et 20% d hyper ..on est d accord mais apres faut se bouger le cul avec 20.000 cas a etudier et pas 63 cas
  • 12/09/2017 à 23:06
    Pfff
    alerter
    Va prendre tes gouttes l idiot du village.
    Ici on essaie d être sérieux... même si Cest pas gagné...
  • 13/09/2017 à 07:20
    rab74
    alerter
    ouais avec des boites à moins d 4 euros, le marché a toutes les chances d'être envahi par les concurrents! merck va pouvoir sortir son générique, il a les moyens et l'expertise, ouaf! après avoir flingué tous les autres il y a 5 ans!
  • 13/09/2017 à 09:58
    Verlaine
    alerter
    Honnêtement depuis le début de cet affaire, ce type me sort par les yeux. C'est sans doute en raison de cette odieuse condescendance face à des souffrances qu'il ignore et méprise. Quelle suffisance et quelle péremption à l'heure où il faudrait entendre la détresse de si nombreux patients et trouver une solution rapide pour les soulager. Les chiffres dont il est question sont ridicules bas au regard de la réalité. Il est dans un déni qui est insupportable pour ceux qui sont concernés.
    Monsieur Martin lui, n'a pas de problème de thyroïde et ne prend pas cette nouvelle formule dont il vante l'innocuité. Il a osé mettre en danger 3 millions de personnes. Je ne comprends même pas qu'on le laisse pérorer. Les autorités sanitaires vont regretter car les gens en souffrance ne sont pas des malades imaginaires et qu'ils ne lâcheront pas. Nos VIES en dépendent.
  • 13/09/2017 à 15:32
    Gronaz
    alerter
    Merci verlaine pour ce nouveau témoignage, encore une fois tout en mesure et subtilité !
    Je n ose même pas imaginer ce que vous auriez écrit à l époque où l on donnait de la thalidomide pour calmer les nausées des femmes enceinte (là c'était un vrai scandale sanitaire). Mais continuez dans vos délires morbides ca va élever le débat !
  • 13/09/2017 à 17:13
    Mary
    alerter
    Pourquoi des personnes bien pensante ne prennent ils pas en compte les patients qui leur signale des effets indésirables depuis qu'ils prennent le nouveau comprimé, c'est pas eux qui voit leurs quotidien chamboulé depuis ,eux vivent une vie normale, nous non. Tout ça pour une histoire de pognon, c'est vraiment scandaleux
  • 13/09/2017 à 17:26
    maryc
    alerter
    Je suis entièrement d'accord avec toi Verlaine.
  • 14/09/2017 à 07:34
    rab74
    alerter
    c'est pas une histoire de pognon vu le prix des boites! et si merck avait voulu être tranquille, sans que le tri puisse être fait entre ancienne et nouvelle formule, il n'aurait pas attendu la vente complète des anciennes avant de commercialiser la nouvelle! encore une fois, il y a 5 ans, patients et médecins ont refusé en bloc les génériques, se mettant eux même entre les pattes du labo exclusif....
  • 14/09/2017 à 08:03
    Florence B
    alerter
    C'est l'histoire de l'arroseur arrosé : État et patients refusent les génériques , se mettent en position de total dépendance puis réclament à corps et à cris des génériques .
  • 14/09/2017 à 22:48
    BIRDIE
    alerter
    Alors c'est fort.
    Pour ma part je n'ai pas eu le temps de voir de quelconques effets du générique car je l'ai pris peu de temps et il m'a été enlevée dans la foulée.
    Je n'avais jamais entendu parler de plaintes ou autres.
    Et là certains écrivent que les patients refusent les génériques.

    Mais quand on voit ce qu'il se passe avec la nouvelle formule soit-disant non générique, cela fait peur pour la suite.

    L'on va tâtonner un moment pour retrouver le bon dosage et l'on compte bricoler avec notre organisme pendant combien d'années lumière.

    Allons-nous passer notre temps chez médecin et labo analyses: super pour la sécu, c'est vrai pas en déficit???
  • 14/09/2017 à 23:25
    brucine
    alerter
    Ce serait tout de même bien que, dans une revue qui n'est pas Closer mais en principe un périodique destiné à des quidams ayant mené avec plus ou moins de bonheur des études scientifiques, les uns et les autres argumentent sur des bases peut-être contradictoires mais avérées au lieu de nous servir l'histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours qui a mangé le facteur.

    S'il en fallait la dernière démonstration en date, l'année lumière ne mesure pas le temps...mais la distance.
  • 16/09/2017 à 00:21
    Verlaine
    alerter
    Enfin, la ministre a viré casaque et annonce que nous aurons bientôt à disposition la formule de l'ancien Levothyrox fabriqué par un autre laboratoire, Mylan. J'ignore s'il s'agit d'un générique ou si Merck perd enfin ce monopole qui a entraîné tant de problèmes. En outre, il sera réservé aux personnes présentant des effets secondaires. Or, elles sont légions. J'ai peur de me réjouir trop vite.
    On n'a pas cessé de nous mentir depuis le début :
    1- Nous avons pris un médicament modifié sans le savoir ; nos médecins n'étaient pas plus informés que nous
    2- On nous a dit que les effets étaient transitoires ce qui est faux ( bon nombre de patients en euthyroïdie sont victimes d'effets secondaires majeurs)
    3- On nous a interdit les gouttes (L-Thyroxine) en nous culpabilisant (la Ministre a déclaré ce jour " tous les patients avaient accès aux gouttes ?!?)
    4- On nous a traité de malades imaginaires qui se créaient leurs symptômes via les médias et les réseaux sociaux.
    5 - Et enfin, sans la ténacité des malades en souffrance et les plaintes déposées rien n'aurait bougé.
    J'attends de voir ce qu'ils vont nous proposer et j'espère de tout coeur que pour nous tous ce sera la fin du cauchemar que nos vivons. Mais je reste méfiante. On le serait à moins après toutes les couleuvres qu'on a essayé de nous faire avaler en plus de ce poison.
    Restons mobilisés et vigilants !
    Enfin, en dépit des effets secondaires ressentis, rappelons que nous ne devons pas arrêter notre traitement. Tout simplement car nous ne le pouvons pas. Notre organisme ne peut fonctionner normalement sans apport en levothyrine.
  • 16/09/2017 à 10:23
    BIRDIE
    alerter
    Merci Brucine pour:
    "S'il en fallait la dernière démonstration en date, l'année lumière ne mesure pas le temps...mais la distance."
    Effectivement tu avais raison sur ce plan.

    Mais c'est un détail par rapport au pb que subissent les malades actuellement.

    Verlaine: bien résumé.

    Alors encore du courage et ne baissons pas les bras.

    Je vais mieux avec l'ancienne formule venant d'Espagne mais bon sang qu'on t il mis dans le nouveau?
    Car certains maux ont disparu mais le chemin est long pour se remettre car la fatigue encore intense.

    Ce sentiment d'être en convalescence après un long séjour à l'hôpital.
  • 16/09/2017 à 13:16
    Verlaine
    alerter
    Birdie, je partage les mêmes interrogations que toi et bientôt je l'espère la même sensation d'être en convalescence grâce à au Levothyrox espagnol.
    On ne lâche rien, les autorités sanitaires françaises nous ont prouvé depuis le début qu'elles se foutaient des patients et de leurs souffrances.
    Courage à toutes et tous !
  • 16/09/2017 à 13:19
    Verlaine
    alerter
    et oui "bon sang qu'on-t-il mis dans le nouveau ?". C'est effrayant et je ne sais pas si nous saurons un jour ce qui nous a empoisonné la vie.
  • 16/09/2017 à 23:22
    Gronaz
    alerter
    Il ont mis du poison ! À très faible dose ! Leur but était de se débarrasser d une partie de la population française, ceux ayant des pb de thyroïde pour lutter contre la famine annoncée dans le monde pour 2050. Les camps de concentration étant plutôt mal vus ils ont choisi le LEVOTHYROX nouvelle formule pour exterminer la population !!
    Merci verlaine et autres andouilles d avoir sauvé la France du trouble thyroïdien ! Sans vous s en était fini !
  • 01/11/2017 à 19:15
    Flopotarde
    alerter
    Quel dommage que le tri d.absurdites ne soit pas fait !! Les conversations devraient être réservées à de vrais pharmaciens et non aux lecteurs de Paris Match...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...