07/07/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
ordre, La poste, médicaments, livraison DR

Trop, c’est trop ! Les différentes offres de livraison de médicaments à domicile, dont la dernière en date a été lancée par le groupement Pharmabest avec La Poste, ont fini par chauffer l’ordre des pharmaciens.

Dans un communiqué diffusé ce vendredi 7 juillet, l’instance rappelle que la dispensation des médicaments de prescription médicale obligatoire par un pharmacien, au domicile d’un patient qui ne pourrait pas se déplacer, est gage de sécurité.

« Le pharmacien ne peut pas donner les mêmes conseils si la personne n’est pas en face de lui. Il ne peut pas prendre en compte les éventuels signaux pathologiques qui peuvent le conduire à poser des questions supplémentaires sur son état de santé, comme un état de fatigue ou des troubles liés aux effets indésirables, et ainsi adapter son traitement en concertation avec le prescripteur », indique Carine Wolf-Thal, présidente du conseil national de l’ordre des pharmaciens.

Pour Alain Delgutte, président du conseil central A de l’Ordre, la livraison à domicile ne doit pas être systématique. « C’est la connaissance du patient qui permet au pharmacien d’apprécier s’il peut organiser une livraison à domicile de son traitement ». Cette dispensation au domicile est souvent effectuée gratuitement par l’officine, contrairement aux offres de portage de La Poste, qui sont toutes payantes.

En outre, l'Ordre insiste sur le fait que les bonnes pratiques qui s’appliquent aux conditions de transport et de stockage imposées à la distribution pharmaceutique garantissent la qualité des produits.

Se posent également la question de l’alimentation du dossier pharmaceutique, du respect des bonnes pratiques de dispensation (disposer de l’original de l’ordonnance avant la dispensation) et du contrôle de la chaîne pharmaceutique en cas d’absence de la personne livrée.






Les dernières réactions

  • 07/07/2017 à 17:24
    drlouzou
    alerter
    De toutes façon , toutes polémiques ou situations mises à part , le CNOP n'a jamais rien compris , ou est toujours en retard par rapport aux mutations de nos sociétés . C'est pas nouveau !
  • 07/07/2017 à 17:38
    BREZHONEG
    alerter
    aaah!les articles de l'ORDRE il y a 35 ans sur "les dangers de l'informatique" :o). 20 ans pour "tolerer" l'ordonnancier informatisé ! Toujours accroché au bon vieux fax pour les alertes, les e mails, on ne s'en sert pas.Le dernier pigeon voyageur sert encore de temps en temps....
  • 07/07/2017 à 18:37
    Dr LOL
    alerter
    LOL tout simplement ! Et le pharmacien, la preparatrice, l'apprentie (!) qui va livrer le patient en voiture, en scooter, à pied, il respecte les GDP ? le contrôle des températures ? La traçabilités des lots ?
  • 07/07/2017 à 21:13
    bigboy
    alerter
    A LOUZOU, BRESHONEG et LOL
    Vous semblez ne pas avoir compris que "l'AMAZONISATION" de la délivrance vous fera fermer vos boutiques de PARAPHARMACIE puisque c'est votre seul problème !!
    Vous serez remplacés par des rayonnistes extraits des grandes surfaces et ce sera bien fait !!
    M'en fout je suis à la retraite, même si je continue a exercer par amour de mon métier....
  • 08/07/2017 à 09:58
    BREZHONEG
    alerter
    Heureusement,leur projet presente un gros defaut: La Poste a besoin de sous,et elle se fait payer 7.90...par le client.quand on voit les contorsions de ces memes clients pour ne pas mettre 50 centimes dans le parcmetre, on est deja certains que les 7.90 vont en refroidir beaucoup.Ou alors c'est le pharmacien qui prend ça sur sa remuneration.Excellent rapport final!.
  • 09/07/2017 à 13:14
    Une balle dans le pied
    alerter
    Accepter la livraison à domicile en dehors de ce qui ce fait déjà dans nos officine c'est se tirer une balle dans le pied. Quand votre concurrent direct, qui aura plus de moyen que vous parce qu ayant des fonds de pension derrière lui livrera l intégralité de votre zone de chalandise gratuitement vous rigolerez moins. Si on laisse la dispensation ce faire en dehors de l officine par le premier livreur de pizza venu, on va être mal. Continuons à faire ce qui ce fait déjà, du dépannage au cas par cas géré par l officine pour l officine.
  • 11/07/2017 à 16:25
    BREZHONEG
    alerter
    Le voisin ne livrera pas gratuitement,puisque c'est la Poste qui livre, en faisant payer.Mais si c'est le cas,on peut se baser sur les 7e 90 pour estimer le cout d'une livraison.On met une marge d'erreur de 15%,ça descend a 6.70.Il faut donc que la livraison par le livreur du voisin soit minimum de 50E pour que ce soit supportable,ric-rac.
    Franchement, j'ai des doutes.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK