28/06/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Loan Tran Thimy

A l’issue de la septième séance de négociation avec l’Assurance maladie, mardi 27 juin, les deux syndicats de pharmaciens FSPF et USPO déclarent unanimement « inquiets ». Motif avancé : l’absence de l’enveloppe financière allouée à la nouvelle convention pharmaceutique. « Depuis le 5 avril, il ne s’est rien passé sur la partie économique de cette convention. L’Assurance maladie n’a tranché sur aucun point qui comporte une incidence financière. Pour moi, les signes extérieurs comme la publication du rapport du Trésor sur les médicaments génériques sont très inquiétants. Si on n'aboutit pas ce sera très compliqué pour un certain nombre de pharmaciens », déclare Philippe Gaertner, président de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 28/06/2017 à 14:22
    BREZHONEG
    alerter
    Oh ben ça, c'est surprenant alors ! (et inattendu ) n'est pas :o).
    Mais "il va y avoir une action" ; peut etre meme "une reaction terrible des Pharmaciens ".....maintenant que les elections sont passées.
  • 28/06/2017 à 14:24
    BREZHONEG
    alerter
    .....et les vacances juste devant . C'etait ma rubrique -Theorie du Complot -
  • 28/06/2017 à 14:30
    PF
    alerter
    BREZHONEG, il fallait déjà se joindre à celle de janvier, on n'en serait peut-être pas là
  • 28/06/2017 à 17:29
    BREZHONEG
    alerter
    PF celle d'avant etait parait il historique: elle a changé le cours des choses? NON.
    Tant qu'on ne leur met pas la grosse pression en faisant une campagne acharnée pour la Secu Alsacienne pour toute la France,on n'obtiendra rien. C'est ça l'action qui mettra l'opinion de notre coté,et prendra completement le Systeme qui nous ecrase (Assurances capitalistes et Mutuelles de gauche) a contre pied. On est a une epoque où il faut prendre des otages,car c'est le rapport de force partout.Et cette action, on peut la mener tranquillement,sans abimer notre economie par des fermetures,ni notre Image par des greves de gardes. DONC LA GREVE DE jANVIER,c'etait non,et tout ce qui est du meme tonneau,ca sera non.Que risquons nous a essayer ce que Martin Hirsch et d'autres proposent?
  • 29/06/2017 à 00:35
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    Le problème n'est pas un problème de prise en charge mais un problème économique.
    Tant que nous continuerons à lier notre économie aux remboursements nous seront dépendant de la politique des pouvoirs publics.
    Plutôt que d'aller à un bras de fer aussi inutile qu'inefficace il vaudrait mieux proposer une réforme de notre rémunération qui serait indépendante des volumes, des PFHT .....et des remboursements.
  • 29/06/2017 à 12:36
    BREZHONEG
    alerter
    ...et qui permettrait de suivre l'inflation et l'augmentation du niveau de vie,a laquelle nous avons droit comme tout un chacun.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK