23/05/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médicaments, Cyclamed, population, Français, pharmacie, DR

Allonger les dates de péremption des comprimés et gélules, prescrire en semaines et non en mois, éviter les conditionnements trimestriels : voici différentes pistes proposées par le président de Cyclamed en alternative au médicament vendu à l’unité.

Selon Thierry Moreau Defarges s’exprimant ce mardi 23 mai dans le quotidien la Tribune, cette mesure inscrite au programme du candidat Emmanuel Macron est « une fausse bonne solution » pour lutter contre le gaspillage médicamenteux.

Concernant les dates de péremption des formes sèches (comprimés, dragées, gélules, etc...), cela « implique une réflexion au niveau européen car ces dates ont été fixées non par les industries pharmaceutiques mais par les autorités d'approbation du médicament ; passer de 3 à 5 ans par exemple serait simple et applicable rapidement », estime Thierry Moreau Defarges.

Il propose également de modifier les règles de prescription existantes en France. Au moment où les autorités envisagent de limiter les prescriptions d'antibiotiques à 7 jours, pourquoi ne pas étendre cette règle et imposer la prescription en multiple de semaine : 4 ; 8 et 12 semaines remplaçant 1 ; 2 ou 3 mois comme cela existe dans de nombreux pays, pointe le président de Cyclamed. « On éviterait ainsi les délivrances de 2 boîtes de 28 jours pour un mois de traitement et les interrogations d'un patient qui ne comprend pas que l'on ne lui délivre qu'une boîte de 28 comprimés pour un mois de traitement. »

Autre proposition : évaluer la pertinence des conditionnements de plus de 28 jours qui, lors d'une perte d'efficacité ou d'effet indésirable conduisent à un gâchis médicamenteux.

De même, pour certains produits très spécifiques (sirops qui cristallisent quand ils ont été ouverts, pommades ophtalmiques, collyres... dont l'utilisation se fait sur de courtes périodes), une adaptation des conditionnements serait peut être nécessaire.

L’éco-organisme Cyclamed présentait la semaine dernière les chiffres annuels de la collecte de médicaments non utilisés (MNU), montrant un recul de la consommation, du gaspillage et du stockage au sein des foyers.






Les dernières réactions

  • 23/05/2017 à 22:58
    sab85
    alerter
    Très bonne idée mais inutile car le mois de la sécurité sociale est de 28 jours déjà et il y a treize fois 28 jours dans une année mais beaucoup de médecins et de pharmaciens ne le savent pas!!!qsp 1 mois =28 jours de dispensation pas plus .
    Il faudrait obliger les industriels à faire des conditionnements de 28 et non plus de 30 et bien sûr annuler les conditionnements trimestriels qui n'apportent rien et nous compliquent la dispensation au quotidien.Et SVP pas de dispensation à l'unité ,au secours !!!!!!
  • 24/05/2017 à 09:21
    cricou
    alerter
    L'industrie pharmaceutique doit en principe proposer des conditionnements, en accord avec le ministère de la santé, et qui correspondent aux posologies et durées de traitement usuelles. Le gâchis ne peut donc provenir, en dehors des conditionnements trimestriels, essentiellement que de la non observance par le patient ou de durées prescrites légèrement différentes des préconisations retenues par l'industrie. La délivrance a l'unité est donc un leurre qui entraînerait une charge financière et de travail que l'officine ne peut supporter sans compensation plus coûteuse pour la collectivité.
  • 24/05/2017 à 09:52
    ouf
    alerter
    ces propositions n'ont rien de choquant , ce n est que du bon sens , ce qui est choquant c'est qu'elles soit énoncées par le seul organisme à qui profite le gaspillage et non par l'Ordre ou les syndicats de pharmaciens .
  • 26/05/2017 à 16:47
    Drlouzou
    alerter
    Trop simple
  • 28/05/2017 à 16:30
    antou1
    alerter
    Tant que les pharmaciens d'officines seront rémunérés très (très) majoritairement sur les volumes (de médicaments) délivrés, les initiatives ou propositions de réductions de dispensation ne pourront venir de la profession.
    Et absolument tout le monde l'a déjà bien compris.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...