24/04/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
salaire, préparateurs, pharmacie, médical

Dans sa 6e édition parue le 20 avril, la société d’interim en santé Appel Médical passe en revue les salaires de 2016 pour 13 professions de santé, dont les officinaux.

L’étude est basée sur l’analyse de 611 712 fiches de paie d’intérimaires travaillant pour l’Appel Médical. La base de traitement est le salaire brut mensuel : les congés payés (10 %), les indemnités de fin de mission (10 %) et les primes variables n’ont pas été pris en compte. Ce qui tend à rapprocher salaire des intérimaires et salaire des collaborateurs en poste.

Selon ce baromètre, en 2016, un pharmacien adjoint en officine est rémunéré en moyenne 3 391 euros bruts par mois, soit une baisse de 0,8 % par rapport à 2015.

Pour sa part, un préparateur en pharmacie gagne en moyenne en 2016 1 987 euros bruts par mois, en hausse de 1 % par rapport à 2015.

« La pénurie de préparateur en pharmacie se confirme, en raison d’un cercle vicieux : les pharmaciens n’ont pas le temps de former des apprentis, d’où une baisse des inscriptions en CFA. Les recrutements sont d’autant plus difficiles que les préparateurs sont réticents à s’éloigner de leur lieu de vie pour des contrats pas toujours à la hauteur de leurs attentes, en termes de durée ou de rémunération », commente l’Appel Medical.






Les dernières réactions

  • 24/04/2017 à 21:07

    alerter
    Est ce un salaire raisonnable pour un préparateur qui a de plus en plus de responsabilités à l'officine et qui seconde le pharmacien ! Je pense que le preparateur devait être encore mieux rémunéré ... On pourrait le nommer assistant du pharmacien .... mais là c'est un autre problème ....
  • 25/04/2017 à 07:09
    MAURICE
    alerter
    Pour bien rémunérer le personnel d'officine, il faudrait d'abord bien rémunérer le titulaire.
    Vous savez ce qu'il en est, alors ne rêvez pas.
  • 25/04/2017 à 08:17
    brucine
    alerter
    Ceux qui ont acheté des pharmacies viables avec des apports du même métal continuent à l'être, et même parfois très bien.

    Exprimé autrement, ce n'est pas aux salariés de financer l'endettement des titulaires, voire dans certains cas leur roulette russe.

    Mais là où cet argument pèche, c'est que cette situation était exactement la même il y a quelques dizaines d'années, à l'époque glorieuse de la pharmacie.

    Pour revenir aux chiffres, ils ne sont pas incohérents sur la base d'un coefficient 500 pour les pharmaciens et assumant que les préparateurs sont à bac +2 (ce qu'ils ne sont pas) par rapport aux moyennes de début des salariés à bac +5 et bac +2.

    Là où le bât blesse, c'est que ces derniers bénéficient d'une évolution de carrière qui n'existe pas en pharmacie.
  • 25/04/2017 à 09:17
    Vicz
    alerter
    Ils disent un salaire moyen, j'ai 18 ans d'expérience et je suis payée 1752€ brut, il se base sur quels salaires ?
  • 25/04/2017 à 09:24
    Pharmacien 95
    alerter
    3400€ pour un bac +6 étant passé par la PACES c'est pas terrible , Mais les perspectives d'évolution de carrière sont excellentes.
    Il faudrait doubler le nombre d'apprentis, en faisaient comme en Allemagne ou en suisse.
  • 28/04/2017 à 12:09
    froufrou
    alerter
    c est dommage pour cette profession il n y a pas de perpective de salaire
    je suis une preparatrice qui a travaillé toute sa vie 43 ans et terminé ma carrière au meme salaire qu il y 15ans1700eurosNET TROUVER l erreur c est un beau travail mais helas que je DECONSEILLE a tous les jeunes
    On ne vit pas avec un salaire aussi petit on trime toute sa vie
    Il faut bien comprendre ce probleme une reforme serait la bien venue ,si les pharmaciens veulent du personnel competent

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK