21/04/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
domicile, chimiothérapies, soins, ministère, prestataires, infirmiers DR

Dans le cadre de sa plateforme de propositions aux candidats à l’élection présidentielle, la Fédération des prestataires de santé à domicile (FédéPSAD), en association avec la Fédération nationale des infirmiers (FNI), a demandé que soient examinées les conditions d’une mise en œuvre plus volontaire de protocoles de traitements anticancéreux injectables à domicile.

Prestataires de santé à domicile et infirmiers libéraux sont déjà fortement impliqués dans la mise en œuvre des chimiothérapies injectables à domicile dans le cadre des réseaux de soins ou en sous-traitance de structures en hospitalisation à domicile (HAD).

Cependant ces chimiothérapies injectables à domicile occupent encore une trop faible part dans les démarches thérapeutiques. Pour les développer, il s’agirait notamment de préciser davantage « les protocoles qui pourraient être mis en œuvre intégralement à domicile en définissant clairement et de manière concertée les indicateurs d’une bonne orientation des patients ».

Selon un communiqué commun aux deux fédérations diffusé le vendredi 21 avril, une réunion de travail s’est tenue le 19 avril, sous l’égide de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), avec l’ensemble des parties prenantes (InCA, Unicancer, FHP, FEHAP, FNEHAD, Assurance maladie, prestataires de santé à domicile et infirmiers libéraux) pour examiner les propositions formulées.

« Les échanges au ministère ont conclu sur la nécessité de travailler sur les protocoles ; la DGOS a demandé à cette fin à l’InCA de faire le point sur ces sujets », indiquent les deux fédérations.






La rédaction vous conseille ( réservé aux abonnés)

Les dernières réactions

  • 26/04/2017 à 08:51
    pharmacie des forges
    alerter
    E toujours pas de pharmacien dans les discussions... c'est pourtant bien lui qu'on va venir voir au moindre soucis, effet indésriable, ou medicament manquant un samedi a 12h !!!
    Encore une fois lamentable que les prestataires soient a l origine de cela.
    Ils sont mandaté par les pro de santé et non l inverse !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK