07/04/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Le 31 mars 2017, le Conseil d’Etat a annulé l’arrêté publié le 8 septembre 2015 exonérant le dosage à 1mg de mélatonine de la réglementation des substances vénéneuses. La décision du 31 mars fait suite au recours formé par les sociétés Vitamins, Noria, Vit’All+. Les requérantes ont estimé que la procédure d’adoption de l’arrêté n’avait pas été respectée. Elles ont souligné que ce texte aurait dû être soumis à la commission européenne, ce qui n'a pas été le cas.  Les magistrats du Conseil d’Etat ont eux aussi estimé que la procédure d’adoption de l’arrêté du 8 septembre 2015, qui fixe la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 07/04/2017 à 19:03
    Bperzo
    alerter
    Donc novanuit et euphytose nuit deviennent listés?
  • 07/04/2017 à 21:17
    Galiena
    alerter
    Chronobiane aussi alors ?
  • 07/04/2017 à 21:47
    machange
    alerter
    Euphytose n 'est pas melatonine, qu' on se le dise....
  • 07/04/2017 à 22:03
    C.
    alerter
    Euphytose nuit : 1mg de mélatonine
  • 08/04/2017 à 09:33
    genepi
    alerter
    ils ne peuvent pas être listes, ce sont des compléments alimentaires. La seule issue est l'interdiction à la vente....
  • 08/04/2017 à 09:38
    Bridget34
    alerter
    Bonjour
    Il faudra donc une ordonnance pour délivrer de la mélatonine.Cela va peut être clarifier les prescriptions de mélatonine à dosage supérieurs que l'on a et mettre à plat le fait que la mélatonine est non inscrit au formulaire national donc ne doit pas être présentée au remboursement même si le médecin spécifié en l'absence de spécialités....
    Sauf circadin prise en charge pour enfant à pathologies spécifiques
  • 08/04/2017 à 11:11
    Béa du 30
    alerter
    Idem pour ARKORELAX, MELATONUIT de ADP, SOMNIPHYT de SANTÉ VERTE, NOVANUIT de SANOFI.......que vont faire les laboratoires?
  • 08/04/2017 à 22:18
    Anne
    alerter
    Ca devient du grand n'importe quoi. Et notre crédibilité dans tout ça?? à quoi sert une AMM ? et les études pré cliniques ? on ne peut pas sans cesse aller et venir d'avant en arrière comme ça !
  • 09/04/2017 à 00:42
    Claire Cade, Pharmacien adjoint
    alerter
    Poisson d'avril ?
  • 09/04/2017 à 09:15
    Pharmacien 95
    alerter
    Est ce que ce journaliste pourrait se mettre un instant à la place du lecteur, au lieu de répéter bêtement ce qu'il lit sur une dépêche ?
  • 09/04/2017 à 09:25
    Pharmacien 95
    alerter
    Rassurez vous grâce à Macron qui va ouvrir le capital, nous aurons demain Walgreens qui propose déjà la boîte de 240 cprs de melatonine 3 my au prix de 8 dollars en vente libre
  • 09/04/2017 à 12:41
    brucine
    alerter
    "ils ne peuvent pas être listes, ce sont des compléments alimentaires"
    Négatif: n'importe quoi peut être listé du moment qu'un risque pour la santé publique est envisagé, même en dehors de toute utilisation thérapeutique.
    C'est par exemple le cas des acides minéraux forts même si l'on invoque leur usage ménager.

    "à quoi sert une AMM ? et les études pré cliniques ?"
    Seule la forme LP 2 mg dispose d'une AMM européenne dans les troubles du sommeil chez le patient de plus de 55 ans en lieu et place des benzodiazépines.
    Les formes à libération immédiate ne bénéficient que d'une RTU pédiatrique pour certaines pathologies très spécifiques de l'enfant (et pas seulement des difficultés d'endormissement isolées) et par seulement certaines catégories de prescripteurs.

    Elles ne sont en principe pas remboursable même en qualité de préparation magistrale et sauf impossibilité de déglutition, puisque la mélatonine n'est pas inscrite à la Pharmacopée et qu'existent des spécialités, même non remboursables, au même effet

    Il n'existe aucune AMM ni aucune étude clinique favorable de le mélatonine à libération immédiate en dehors de cette RTU et chez l'adulte, où le bilan de son utilisation est très négatif notamment du fait d'une demi-vie excessivement courte (30 mn).

    Reste à savoir si oui ou non la mélatonine doit être exonérée des listes parce qu'elle ne présenterait pas de risque pour la santé, ce qui reste à démontrer formellement, et auquel cas nous serions fondés à vendre un perlimpinpin de plus.

    Notez que les sociétés requérantes ne visent pas du tout cette hypothèse, mais la liberté pour elles de vendre de la mélatonine à libération immédiate à des dosages supérieurs à 1 mg.
  • 09/04/2017 à 17:22
    HELIOT
    alerter
    Et la mélatonine vendue en grandes surface Cora ,Leclerc et autres listée aussi ?
  • 09/04/2017 à 19:25
    brucine
    alerter
    Normalement, oui, la réglementation des substances vénéneuses étant indépendante du circuit de distribution.

    Si donc l'infraction persiste, il y a lieu de saisir l'Ordre afin que, s'ils en ont le temps entre 2 petits fours, ils la fassent cesser.
  • 10/04/2017 à 18:37
    BREZHONEG
    alerter
    On se retrouve dans la situation de l'aspartam, quand les vautours ont obtenu la vente de Canderel. Et puis un jour , probleme:" il y a des effets regrettables avec cette molecule"......mais le mal était fait ..par les decideurs,qui ont bien entendu refusé toute responsabilité. Responsable,mais jamais coupable,c'est la caracteristique du haut fonctionnaire et de son sinistre.
  • 12/04/2017 à 22:05
    Flopotarde
    alerter
    En Septembre la Cooper nous vendait larga manu du Valdisper 1,9mg , et aujourd'hui notre Ordre bourré d'incompétents prétentieux veut nous envoyer aux pénales...qu'ils fassent leur boulot en amont , au lieu de se venger sur les pauvres potards manipulés par les commerciaux..
  • 13/04/2017 à 07:27
    rab74
    alerter
    "effets regrettables"? de quoi parle-t-on? les benzodiazépines, c'est mieux? Non une fois encore le problème vient d'une forme d'incompétence, ou de précipitation juridique, dans la promulgation de l'arrêté d'exonération, incompétence exploitée ce jour par trois labos pour obtenir encore plus...et, effectivement, nous allons avoir à nous en débrouiller au comptoir!
  • 19/04/2017 à 18:56
    Christophe Enderle, Pharmacien titulaire
    alerter
    bonjour,

    je m'inquiète qu'à plus d'une semaine de parution de cet article aucune info de l'ansm, des labos, et de la presse pro n'ai pu certifier cette annulation d'exonération, avez vous d'autres infos ?

  • 19/04/2017 à 18:58
    Christophe Enderle, Pharmacien titulaire
    alerter
    je suspecte en effet le poisson d'avril pour un arrêté au 31 mars
    mais publié le 8 avril!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...