05/04/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Loan Tran Thimy

Alors que l’ordonnance réseau, destinée à assouplir les règles de transfert et de regroupement des pharmacies est toujours en négociation, un projet de directive européenne proposé par la Commission européenne préoccupe les représentants de la profession. En janvier 2017, l’instance européenne a en effet adopté plusieurs dispositions permettant aux entreprises et aux professionnels de fournir plus facilement des services. Elle prévoit notamment « une évaluation de la proportionnalité des règles nationales applicables aux services professionnels ». Considérant que l'accès à certaines professions est « subordonné à la possession d'un titre de formation déterminé ou pour laquelle l'utilisation d'un titre spécifique est protégé (pharmacien ou architecte, par exemple) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 05/04/2017 à 20:38
    rixtou
    alerter
    la commission fait la guerre aux professions réglementées, rester dans l'UE et toute la profession y perdra tout.

    Quitter l'UE sauvera notre avenir.
  • 06/04/2017 à 07:21
    MAURICE
    alerter
    L'Europe s'octroie de plus en plus de compétences au détriment des peuples. Le peuple ne cesse de leur dire que ça suffit, ils continuent sous la pression des lobbies.
    Je voterais donc contre l'Europe.
  • 06/04/2017 à 07:44
    rab74
    alerter
    qui propose ces textes? les mêmes que ceux qui portent plainte quand le dermato a raté une reprise de cicatrice d'acné, quand le pharmacien n'a pas voulu se déplacer à minuit pour un vernis à ongle? en quoi le fait d'assurer un minimum de compétences pour un métier "à risque" est-il préjudiciable à la sacro sainte concurrence et surtout, que vient faire la notion de concurrence dans les soins de santé, si ce n'est sur un plan qualitatif strict?
  • 06/04/2017 à 12:19
    BREZHONEG
    alerter
    A propos de politique, quel dommage que le Debat a 11 de mardi soir n'ait pas eu le temps pour aborder le dernier theme : la Secu. On a juste entendu Dupont Aignan dire que les complementaires, avec leurs frais de gestion enormes, c'etait l'arnaque, et Marine Le pen dire que la Secu devait prendre en charge ce qui releve du Privé Associatif ou Capitaliste.....et puis l"emission a été déclarée terminée.
  • 06/04/2017 à 19:29
    robopouy
    alerter
    Vive l'Union européenne, on aura bientôt des pharmacies "Doc Morris" à côté des Mc Do, soit la mal-bouffe à côté du mal-soin !!!
  • 07/04/2017 à 08:35
    Z
    alerter
    Vendez pendant qu'il en est encore temps. L'ubérisation est pour bientôt!
  • 07/04/2017 à 11:08
    BREZHONEG
    alerter
    et le rationnement a commencé: circulaire Pierre Fabre ce matin ,annonçant que MSD reduit d'autorité les quantités livrées pour Xelevia et Velmetia. Pierre Fabre essayera de faire au mieux. Vivement que l"on sorte de la pharmacie de l'aprés guerre !!!
  • 12/04/2017 à 11:40
    OlivierCoppens
    alerter
    Bonjour,
    Je travaille à la Commission européenne. Je n'ai pas accès à l'entièreté de l'article, mais il me semble important de porter un certain nombre de clarifications sur le test de proportionnalié:
    - les Etats restent libres de règlementer sur les professions règlementées
    - Il n'est pas question de principe du pays d'origine
    - la directive qualifications professionelle donne le droit aux Etats de limiter les reconnaissances de qualification professionelles pour les questions de maillages
    - le test de proportionalité vise à simplement à créer une méthodologie commune entre pays européens pour determiner si une legislation nouvelle ne cause pas des entraves disproproportionnées à la liberté de circulation
    - la proposition reconnait tout à fait que les Etats mettent des gardent fous pour protéger la santé et/ou la Sécurité Sociale
    - les Etats membres ont le droit de mettre des limites au marché intérieur pour la santé, pour autant que les mesures ne soient pas disproportionnées par rapports aux objectifs poursuivi de protection de la santé. d'où l'importance de se metre d'accord sur ce que sont des mesures "proportionnelles" et sur une méthodologie commune
    - la directive services ne s'applique pas à la santé
    - Il est possible de créer 3% à 9% de plus d'emploi dans les professions règlementées en Europe (et 90% des creations d'emploi en Europe se font dans les services).
    - La Représentation de la Commission se tient à la disposition de la profession pour tout besoin de renseignement sur ce sujet (Olivier.coppens@ec.europa.eu)
  • 20/04/2017 à 14:44
    BREZHONEG
    alerter
    Ce genre de creation d'emplois "dans les services",on connait !C'est le meme argument qu'utilisaient et utilisent encore les grandes surfaces,qui mettaient en avant les emplois créés, en oubliant que chacun de leurs nouveaux emplois en tuait 2 en centre ville.Quand on a commencé a ne plus pouvoir nier l'etat desertique des centres villes pleins de "vitrines forets bucoliques" plaquées sur les toiles d'araignées , c'etait trop tard.
    Heureusement, leur tour va venir ,aux Leclerc et autres,grace a internet.Deja aux usa, 50% de baisse de la frequentation des centres commerciaux entre 2010 et 2013. Youpi!!!Apres les friches comm.du centre, les friches de peripherie.Mais la concurence, c'est sain , c'est stimulant ,n'est ce pas,Mr Leclerc.
    S'il n'avait pas été "stimulé",jamais le petit commercant sans droit a pole emploi n'aurait osé sauter du
    tabouret pour se pendre.Il rejoint son cousin, agriculteur assassiné par les centrales d'achat.La destruction creatrice de Schumpeter ne fonctionne plus que pour la partie destruction.,
Heureusement, leur tour va venir ,aux Leclerc et autres,grace a internet.Deja aux usa, 50% de baisse de la frequentation des centres commerciaux entre 2010 et 2013. Youpi!!!Apres les friches comm.du centre, les friches de peripherie.Mais la concurence, c'est sain , c'est stimulant ,n'est ce pas,Mr Leclerc.
S'il n'avait pas été "stimulé",jamais le petit commercant sans droit a pole emploi n'aurait osé sauter du
tabouret pour se pendre.Il rejoint son cousin, agriculteur assassiné par les centrales d'achat.La destruction creatrice de Schumpeter ne fonctionne plus que pour la partie destruction., ">

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...